Wall Street ouvre sans tendance claire avant le vote sur l'"impeachment"

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York reste proche de l'équilibre en début de séance mercredi, le début de la nouvelle procédure en destitution visant Donald Trump et l'approche de la saison des publications de résultats incitant les investisseurs à la prudence après les récents records.

Partager

Wall Street ouvre sans tendance claire avant le vote sur l'
La Bourse de New York reste proche de l'équilibre en début de séance mercredi. Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones est pratiquement stable à 31.068,96, tout comme le Standard & Poor's 500 à 3.799,39 et le Nasdaq Composite à 13.067,50. /Photo prise le 19 novembre 2020/REUTERS/Shannon Stapleton

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones est pratiquement stable à 31.068,96, tout comme le Standard & Poor's 500 à 3.799,39 et le Nasdaq Composite à 13.067,50.

La Chambre des représentants à Washington doit voter dans la journée sur la procédure d'"impeachment" visant le président sortant, accusé d'incitation à la violence par les démocrates après l'assaut lancé sur le Capitole la semaine dernière.

Les marchés attendent par ailleurs le coup d'envoi de la saison des résultats trimestriels, qui sera donné vendredi par plusieurs grandes banques et mettra à l'épreuve les valorisations élevées atteintes par les actions.

Ces deux facteurs l'emportent pour l'instant sur l'optimisme lié aux anticipations de relance budgétaire qui a dominé les premières séances de l'année.

Les investisseurs surveillent par ailleurs l'évolution des rendements obligataires après le repli entamé mardi, qui a mis fin à une hausse de plus de 20 points de base pour celui des Treasuries à dix ans.

Aux valeurs, Intel bondit de 8,94% après l'annonce de la nomination d'un nouveau directeur général, Pat Gelsinger, venu de VMWare.

Le laboratoire pharmaceutique Regeneron gagne 2,29% après une commande par l'administration américaine de 1,25 million de doses supplémentaires de son traitement du COVID-19 pour environ 2,63 milliards de dollars (2,16 milliards d'euros).

A la baisse, Boeing, lanterne rouge du Dow, perd 1,11%. J.P. Morgan, dans une étude publiée ce mercredi, estime que la cadence de production du 787 reste susceptible d'être réduite.

(Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS