Wall Street ouvre en repli, Morgan Stanley et commerce pèsent

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en léger repli jeudi, par rapport à ses pics d'un mois atteints la veille, affectée par des résultats décevants de Morgan Stanley et par un retour des inquiétudes sur le front du commerce international.
Partager
Wall Street ouvre en repli, Morgan Stanley et commerce pèsent
La Bourse de New York a ouvert en léger repli jeudi. L'indice Dow Jones perd 0,15% dans les premiers échanges. /Photo prise le 10 janvier 2019/REUTERS/Brendan McDermid

L'indice Dow Jones perd 35,72 points dans les premiers échanges, soit 0,15%, à 24.171,44 points.

Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,12% à 2.612,89 points et le Nasdaq Composite a ouvert sur une baisse de 0,35% à 7.010,13 points.

Morgan Stanley chute de 4,61%.

La banque a publié un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes, ratant le consensus pour la première fois depuis huit trimestres, en soulignant que la volatilité des marchés financiers avaient pesé sur ses revenus.

Le titre était en hausse en avant-Bourse avant ses résultats, surfant sur les bonnes performances de ses rivales Goldman Sachs et Bank of America.

Le sentiment de marché était déjà alourdi par la décision d'un groupe bipartisan de parlementaires américains de présenter un texte visant à interdire la vente de composants électroniques de fabrication américaine à Huawei, ZTE et aux autres groupes de télécommunications chinois qui ne respectent pas les lois et sanctions américaines.

Les investisseurs craignent que cette décision - qualifiée d'"hystérie" par Pékin - ne complique les négociations commerciales entre Washington et Pékin avant la visite du vice-Premier ministre chinois Liu He à Washington ce mois-ci.

A cela s'ajoute la prévision du premier fabricant mondial de semi-conducteurs, Taiwan Semiconductor Manufacturing (TSMC), d'une chute de près de 14% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, sa plus forte baisse en 10 ans, ce qui devrait alimenter les craintes d'un ralentissement de la demande mondiale de composants pour smartphones..

Cet avertissement pèse sur les clients de TSMC, comme Apple et Qualcomm, et sur ses concurrents, comme Intel, Nvidia et ASML.

(Medha Singh, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS