International

Wall Street ouvre en recul, pénalisée par la Chine, IBM et Apple

, , ,

Publié le

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en baisse mardi, pénalisée par les résultats trimestriels jugés décevants d'Apple et d'IBM, tandis que le relèvement des taux d'intérêt opéré par la Chine atteste des craintes de Pékin vis-à-vis de l'inflation et de la spéculation.

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones cédait 1,24%, à 11.005,57 points, le Standard & Poor's 500 1,32%, à 1.169,08 points et le Nasdaq Composite 1,64% à 2.439,96 points.

La Banque populaire de Chine a surpris les marchés en relevant d'un quart de point chacun, les taux de dépôt et de prêt à un an, une première par son ampleur depuis décembre 2007.

Bien qu'ayant tous deux fait état de résultats trimestriels meilleurs qu'attendu, IBM et Apple cédaient respectivement 4,15% et 4,1% dans les premiers échanges, les investisseurs se déclarant déçus par la baisse des ventes de services du premier et les difficultés rencontrées par le deuxième dans l'approvisionnement en iPads.

Ces annonces ont en effet accru les doutes de Wall Street sur la qualité de la saison actuelle des résultats trimestriels.

En revanche, Goldman Sachs gagnait 0,6% après avoir fait état de résultats meilleurs qu'attendu, cependant que Bank of America perdait 1,2% après une forte hausse de ses pertes en raison d'une dépréciation de survaleur relative à son activité de cartes de crédit de 10,4 milliards de dollars.

Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte