Wall Street ouvre en léger recul au 3e jour du "shutdown"

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en léger recul jeudi, au troisième jour de fermeture des services fédéraux américains, dans un climat d'incertitude persistante quant à la capacité du Congrès à sortir rapidement les négociations budgétaires de l'impasse.

Partager

Le président Barack Obama a décidé mercredi d'écourter sa prochaine tournée dans le Sud-Est asiatique en raison du blocage sur le budget qui a abouti à cette fermeture partielle des services publics depuis mardi.

L'indice Dow Jones perd 0,42%, à 15.069,59 points un quart d'heure après l'ouverture. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,38% à 1.687,44 et le Nasdaq Composite cède 0,19% à 3.807,803.

Le blocage des négociations pèse sur les marchés actions, l'indice S&P-500 ayant baissé huit fois au cours des dix dernières séances, d'autant que les intervenants jugent de plus en plus probable que les négociations soient également tendues sur le plafond de la dette qui, s'il n'est pas relevé, mettrait la première économie mondiale en situation de défaut technique.

Un "shutdown" du gouvernement pendant quelques jours devrait avoir peu d'impact sur l'économie et les marchés mais pourrait causer des dégâts plus importants si la situation se prolonge.

Selon Goldman Sachs, une fermeture de courte durée aurait un impact négatif de 0,2 point de pourcentage sur la croissance, tandis qu'une fermeture de plusieurs semaines pèserait plus lourdement, de 0,4 point de pourcentage, les employés fédéraux en chômage technique tendant à réduire leur consommation.

"(...) essayer de savoir comment les responsables politiques vont négocier n'est pas notre point fort à Wall Street. C'est une situation très inconfortable", dit Kim Forrest, analyste de marché chez Fort Pitt Capital Group à Pittsburgh.

Sur le plan macroéconomique, les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont augmenté légèrement, tout en restant aux niveaux d'avant la récession, reflet du redressement du marché de travail.

Il pourrait s'agir de l'un des indicateurs les plus importants concernant la santé de l'économie américaine publié cette semaine, la fermeture d'une partie des services fédéraux américains ayant retardé la publication de plusieurs d'entre eux, y compris le rapport mensuel sur l'emploi prévu vendredi.

Eli Lilly recule de 1,3% après avoir annoncé que le ralentissement de la croissance dans les pays émergents rendrait difficile de respecter son objectif de chiffre d'affaires 2014.

Ryan Vlastelica; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS