Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Wall Street ouvre en hausse, les technologiques en soutien

Publié le

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en hausse mercredi, soutenue entre autres par plusieurs poids lourds des hautes technologiques, alors que les valeurs financières reculent après la publication des résultats de Bank of America et Goldman Sachs.

Wall Street ouvre en hausse, les technologiques en soutien
La Bourse de New York a ouvert en hausse mercredi. Une dizaine de minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 0,37%. /Photo prise le 12 janvier 2018/REUTERS/Lucas Jackson
© Lucas Jackson

Une dizaine de minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 95,39 points, soit 0,37%, à 25.888,25 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,17% à 2.781,18 points et le Nasdaq Composite cède 0,2% à 7.237,86 points.

La plus forte hausse sectorielle revient aux matières premières, dont l'indice S&P de référence prend 0,31%, mais au sein du Dow, les meilleures performances sont pour Microsoft (+1,04%), Intel (+1,44%) et surtout IBM, qui prend 2,7% après le relèvement de deux échelons, de "sous-pondérer" à "surpondérer", de la recommandation de Barclays.

Mardi, le Dow a franchi en séance mardi le seuil des 26.000 points pour la première fois de son histoire mais il a terminé en rouge et plus de 200 points en dessous de ce seuil, pénalisé entre autres par la baisse des cours du pétrole et d'autres matières premières.

La hausse des actions américaines depuis le 1er janvier est due en partie aux anticipations de croissance des bénéfices des sociétés cotées, notamment avec la réforme fiscale adoptée fin décembre par le Congrès. Les publications de résultats, qui ne font que commencer, sont donc suivies de près.

Bank of America cède 1,5% après avoir publié un bénéfice net pratiquement divisé par deux sur un an en raison de l'impact de la réforme fiscale, bien que supérieur aux attentes hors éléments exceptionnels.

GENERAL ELECTRIC SOUFFRE ENCORE

Goldman Sachs abandonne de son côté 2,26%. La banque new-yorkaise a publié une perte nette trimestrielle, là encore en raison de l'impact de la réforme fiscale. L'indice S&P des financières abandonne 0,16%.

La plus forte baisse du Dow revient une nouvelle fois à General Electric, qui cède 4,39%, l'évocation par le conglomérat de la possibilité d'une scission ne semblant pas rassurer le marché.

En Europe, les marchés actions évoluaient dans le rouge au moment de l'ouverture de Wall Street: le CAC 40 à Paris cédait 0,36%, le Dax à Francfort 0,62% et le FTSE 100 à Londres 0,46%.

Sur le marché des changes, le dollar reprend 0,23% face à un panier de devises de référence après avoir touché en début de séance un nouveau plus bas de plus de trois ans. Il a conforté son rebond après les chiffres mensuels supérieurs aux attentes de la production industrielle aux Etats-Unis.

L'euro, lui, abandonne 0,26% face au billet vert, autour de 1,2225 dollar après avoir atteint, dans les échanges en Asie, un nouveau pic à 1,2322 dollar.

Les cambistes attendent à 19h00 GMT le Livre beige de la Réserve fédérale, qui pourrait alimenter le débat en cours sur le resserrement des politiques monétaires des deux côtés de l'Atlantique.

(Marc Angrand, édité par Patrick Vignal)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
inscrivez-vous aux webinaires

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle