Wall Street ouvre en hausse après Bernanke et les statistiques

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en hausse vendredi, soutenue par les propos du président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, plaidant pour un nouvel assouplissement monétaire et plusieurs statistiques macroéconomiques meilleures qu'attendu.

Partager

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagnait 0,34%, à 11.132,72 points, le Standard & Poor's 500 0,52%, à 1.179,96 points et le Nasdaq Composite 1,15% à 2.463,43 points.

Le niveau élevé du chômage et la faiblesse de l'inflation appellent un nouvel assouplissement de la politique monétaire aux Etats-Unis, dont l'ampleur doit encore être évaluée, a déclaré vendredi le président de la Fed, confirmant ainsi les investisseurs dans leurs attentes.

En outre, les ventes au détail ont augmenté plus que prévu en septembre aux Etats-Unis, soutenues notamment par les recettes du secteur de l'automobile ou encore de l'électronique, tandis que la hausse des commandes nouvelles et des livraisons a permis une progression bien plus forte que prévu de l'indice manufacturier de la Réserve fédérale de New York en octobre.

En revanche, les prix à la consommation aux Etats-Unis ont augmenté de 0,1% en septembre, moins que prévu, la hausse des prix de l'énergie ressortant à son rythme le plus faible depuis trois mois.

Du côté des valeurs, General Electric, malgré la hausse de 28,8% de son bénéfice trimestriel tiré des activités poursuivies, reculait de 2,9%, son chiffre d'affaires étant ressorti inférieur aux attentes.

Google bondissait de 9,8%, renouant ainsi avec le niveau qui était le sien en janvier, après avoir annoncé jeudi soir des bénéfices et un chiffre d'affaires nettement supérieurs aux attentes pour le troisième trimestre.

Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Gwénaëlle Barzic

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS