Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Wall Street ouvre en baisse, malmenée par le commerce et le pétrole

Publié le

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert nette baisse jeudi, l'arrestation d'une dirigeante du groupe chinois Huawei faisant craindre une recrudescence des tensions sino-américaines alors que la baisse des cours du brut accroît la méfiance des investisseurs.

Wall Street ouvre en baisse, malmenée par le commerce et le pétrole
La Bourse de New York a ouvert nette baisse jeudi, l'arrestation d'une dirigeante du groupe chinois Huawei faisant craindre une recrudescence des tensions sino-américaines alors que la baisse des cours du brut accroît la méfiance des investisseurs. Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 440,38 points, soit 1,76%, à 24.586,69 points. /Photo d'archives/REUTERS/Shannon Stapleton
© Shannon Stapleton

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 440,38 points, soit 1,76%, à 24.586,69 points.

Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 1,66% à 2 655,16 points et le Nasdaq Composite perd 1,97% à 7.017,05 points.

L'indice Vix de volatilité du CBOE, censé refléter les inquiétudes des investisseurs, gagne plus de 15%, au plus haut depuis fin octobre.

L'arrestation au Canada de la directrice financière de l'équipementier Huawei, qui risque une extradition vers les Etats-Unis, accentue les doutes sur la capacité des Etats-Unis et de la Chine à parvenir à un accord commercial au terme de la trêve de 90 jours conclue le 1er décembre.

Ces interrogations sur le commerce pèsent sur les secteurs technologique (-1,84%) et industriel (-1,62%).

Micron Technology, Broadcom et Nvidia perdent entre 1,3% et 3%. Intel cède 1,19% et Qualcomm 1,31%.

Boeing abandonne 3,77% et Caterpillar 2,44%.

Les valeurs chinoises cotées aux Etats-Unis sont aussi délaissées: Baidu, Alibaba et JD.com perdent entre 2,7% et 4,2%.

A l'aversion pour le risque liée au commerce s'ajoute la chute des cours du brut en raison de craintes d'une réduction plus faible que prévu de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole Opep, actuellement réunis à Vienne.

L'Opep a conclu un accord provisoire de réduction de la production mais elle attend des nouvelles de la Russie avant d'en préciser l'ampleur, ont déclaré jeudi deux sources du cartel.

Le brut léger américain recule de 2% à 51,83 dollars tandis que le Brent perd plus de 1,7% autour de 60,50 dollars.

Dans ce contexte, le secteur de l'énergie, poids lourd de la cote, cède 2,96%.

La compagnie pétrolière Exxon laisse 2,18%, sa concurrente Chevron 2,55% et Chesapeake Energy 5,46%.

Dans ce climat d'aversion au risque, le rendement des Treasuries à 10 ans recule de plus de six points de base à 2,8488%, au plus bas depuis début septembre.

Le dollar se déprécie de 0,38% face à un panier de devises de référence.

Sur le front macroéconomique, le secteur privé a créé moins d'emplois que prévu en novembre selon l'enquête ADP tandis que les chiffres du département du Travail ont fait ressortir une légère baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage.

Le déficit commercial des Etats-Unis a atteint en octobre son niveau le plus élevé en dix ans, suggérant que les mesures mises en oeuvre par l'administration Trump pour équilibrer la balance commerciale se sont révélées pour l'heure inefficaces.

(Édité par Marc Angrand)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle