Wall Street ouvre en baisse, la crise sanitaire pèse toujours

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse mardi, la dégradation continue de la situation sanitaire aux Etats-Unis faisant craindre un nouveau coup de frein à l'économie alors que le Congrès peine toujours à s'accorder sur un nouveau plan de relance.
Partager
Wall Street ouvre en baisse,  la crise sanitaire pèse toujours
La Bourse de New York a ouvert en baisse mardi. L'indice Dow Jones perd 0,04%, le Standard & Poor's 500 0,21% et le Nasdaq Composite 0,18%. /Photo prise le 2 octobre 2020/REUTERS/Carlo Allegri

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 11,57 points, soit 0,04%, à 30.058,22, le Standard & Poor's 500 0,21% à 3.684,37 et le Nasdaq Composite 0,18% à 12.497,14 points.

Ce dernier avait inscrit un nouveau plus haut de clôture lundi grâce à un mouvement de retour sur les grandes valeurs technologiques alors que le Dow et le S&P 500 finissaient dans le rouge.

Quelques heures après l'entrée en vigueur de nouvelles mesures de restriction en Californie, le gouverneur de l'Etat de New York a menacé lundi soir d'interdire le service en salle dans les restaurants new-yorkais. Les chiffres de l'épidémie au niveau national sont au plus haut avec près de 194.000 nouveaux cas quotidiens en moyenne sur les sept derniers jours selon le comptage de Reuters.

Les investisseurs espèrent que de nouvelles mesures de soutien à l'économie pourront limiter les retombées économiques de la crise du coronavirus et continuent donc de suivre les discussions au Congrès sur le sujet, tout comme celles concernant le projet de loi budgétaire de 1.400 milliards de dollars visant à éviter un "shutdown", une fermeture des administrations fédérales.

Aux valeurs, Tesla perd 0,74% après avoir annoncé un projet d'augmentation de capital de cinq milliards de dollars (4,1 milliards d'euros), la deuxième opération de ce type en trois mois.

A la hausse, Pfizer gagne 1,38% après la publication par la Food and Drug Administration (FDA), à deux jours de la réunion d'une commission d'experts, de données sur son vaccin contre le COVID-19 qui ne soulèvent aucune interrogation nouvelle et pourraient donc permettre une autorisation d'urgence aux Etats-Unis.

(Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

PFIZER

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS