Wall Street ouvre en baisse après l'inflation et avant la Fed

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en légère baisse mercredi, les investisseurs adoptant une attitude prudente à quelques heures seulement de la fin de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale et après des chiffres d'inflation susceptibles de justifier de futurs relèvements des taux d'intérêt.
Partager
Wall Street ouvre en baisse après l'inflation et avant la Fed

Après une dizaine de minutes d'échanges, l'indice Dow Jones perdait 17,28 points, soit 0,1%, à 17.234,25. Le Standard & Poor's 500, plus large, reculait de 0,04% à 2.015,05 et le Nasdaq Composite cédait 0,05% à 4.726,37.

Au terme de deux jours de débats, le FOMC, le comité de politique monétaire de la Fed, devrait laisser les taux d'intérêt inchangés mais son communiqué et la conférence de presse de la présidente de la banque centrale, Janet Yellen, pourraient fournir aux investisseurs de nouveaux indices sur ses intentions et la trajectoire prévue des taux.

Les économistes interrogés par Reuters tablent sur deux hausses de taux d'ici la fin de l'année mais les marchés financiers n'en ont intégré qu'une, de 25 points de base.

En attendant le verdict de la Fed, le marché a étudié les différents indicateurs économiques publiés avant l'ouverture, à commencer par les statistiques mensuelles des prix à la consommation, qui montrent une inflation sous-jacente plus forte que prévu.

Autre élément susceptible d'influencer la tendance, les cours du pétrole sont repartis à la hausse après l'annonce d'une rencontre entre pays producteurs Opep et non-Opep le 17 avril au Qatar.

Le baril de Brent prend 1% à 39,83 dollars, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,1% à 37,47.

Aux valeurs, les pharmaceutiques et la santé restent à la peine au lendemain de la chute de plus de 50% de Valeant, même si ce dernier regagne 1,16%.

Merck et Johnson & Johnson cèdent respectivement 0,88% et 0,55%.

A la hausse, Oracle gagne 4,8% après la publication de résultats trimestriels supérieurs au consensus des estimations d'analystes et l'annonce de 10 milliards de dollars de rachats d'actions.

(Abhiram Nandakumar; Marc Angrand pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS