Wall Street ouvre dans le désordre entre coronavirus et résultats

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en ordre dispersé vendredi, les investisseurs semblant tiraillés entre la crainte de voir l'épidémie de coronavirus peser sur la croissance mondiale et le bilan globalement positif du début de la saison des résultats de sociétés.
Partager
Wall Street ouvre dans le désordre entre coronavirus et résultats
La Bourse de New York a ouvert en ordre dispersé vendredi. Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 227,53 points, soit 0,79%, à 28.631,91 points. /Photo prise le 21 janvier 2020/REUTERS/Brendan McDermid

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 227,53 points, soit 0,79%, à 28.631,91 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,45% à 3.268,79 mais le Nasdaq Composite gagnait 0,25% à 9.322,16 à l'ouverture.

Tous trois s'étaient redressés en fin de séance jeudi pour finir dans le vert après des déclarations jugées rassurantes de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la capacité des autorités chinoises à vaincre l'épidémie.

Vendredi, Pékin a annoncé que le nombre de cas d'infection approchait 10.000 et la Grande-Bretagne s'est ajoutée à la liste déjà longue des pays touchés par l'épidémie.

Celle-ci aura donc dominé l'actualité des marchés tout au long de la semaine, qui devrait se solder par un deuxième repli d'affilée pour les grands indices boursiers américains.

L'actualité des résultats n'est par pour autant totalement négligée, comme le prouve le bond de 8,47% de l'action Amazon, le marché saluant des trimestriels supérieurs aux attentes et ramenant la capitalisation du groupe au-dessus de 1.000 milliards de dollars.

A la baisse, le géant des engins de terrassement et de construction Caterpillar abandonne 2,17% après une prévision de bénéfice annuel jugée décevante et le pétrolier Chevron 2,46% après l'annonce d'une perte trimestrielle, conséquence de lourdes charges de dépréciation.

Les profits des 193 sociétés du S&P 500 qui avaient publié leurs résultats avant vendredi sont en hausse de 0,7% sur un an selon le décompte de Refinitiv alors que le consensus tablait, au début du mois, sur un recul de 0,6%.

(Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS