Wall Street monte, détente avec la Chine et M&A en soutien

(Reuters) - La Bourse de New York est en nette hausse en début de séance lundi après les déclarations apaisantes de Washington et Pékin sur leurs relations commerciales, qui favorisent la progression des grandes valeurs exportatrices et du dollar, tandis qu'une série de fusions-acquisitions anime la cote.
Wall Street monte, détente avec la Chine et M&A en soutien
La Bourse de New York est en nette hausse en début de séance lundi. Une dizaine de minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 282,9 points, soit 1,14%, à 24.997,99 points, après avoir dépassé le seuil des 25.000 pour la première fois depuis mi-mars. /Photo prise le 21 mai 2018/REUTERS/Brendan McDermid

Une dizaine de minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 282,9 points, soit 1,14%, à 24.997,99 points, après avoir dépassé le seuil des 25.000 pour la première fois depuis mi-mars. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,80% à 2.734,69 points et le Nasdaq Composite prend 0,92% à 7.421,82 points.

Washington et Pékin ont annoncé ce week-end que la Chine avait accepté de prendre des mesures pour importer davantage de produits américains afin de réduire le déficit commercial des Etats-Unis. Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, après avoir déclaré que les deux pays mettaient la guerre commerciale "entre parenthèses", a précisé que Wilbur Ross, son collègue en charge du Commerce, se rendrait à Pékin la semaine prochaine.

Ces signes d'apaisement profitent au dollar, qui a atteint son plus haut niveau depuis la mi-décembre face à un panier de devises de référence avant d'abandonner une partie de ses gains.

A la Bourse de New York, les grands groupes exportateurs sont les principaux bénéficiaires de cette détente: Boeing prend 2,71%, Caterpillar 3,2% et Deere & Co 3,88%.

Dans le secteur des semi-conducteurs, lui aussi très sensible à l'actualité concernant le marché chinois, Intel, Qualcomm et Nvidia prennent respectivement 2,15%, 0,73% et 0,96%.

"Il semble que les avancées réalisées par la Chine et les Etats-Unis signifient que la situation ne débouchera pas sur une guerre commerciale punitive", commente Neil Wilson, de CMC Markets. "Même s'il reste beaucoup de chemin à faire et si rien n'est acquis tant que tout n'est pas conclu, il ne fait aucun doute que des progrès tangibles ont été accomplis et le sentiment de soulagement est palpable sur les marchés."

GE PROFITE DU RAPPROCHEMENT AVEC WABTEC DANS LE FERROVIAIRE

Autre facteur de soutien pour les actions américaines: l'actualité des fusions-acquisitions, nourrie en ce début de semaine. General Electric gagne ainsi 2,3% après l'annonce du rapprochement de ses activités de matériel ferroviaire avec Wabtec (+0,71%), une opération de 11,1 milliards de dollars (9,45 milliards d'euros).

Dans le secteur financier, la banque régionale MB Financial bondit de 13,85% après l'annonce de son rachat par Fifth Third Bancorp (-7,00%) pour 4,7 milliards de dollars.

Quant au groupe hôtelier LaSalle Hotel Properties, il prend 5,49% après l'annonce de son rachat par le géant du capital-investissement Blackstone (+0,80%) pour 3,7 milliards de dollars.

Au total, les fusions-acquisitions annoncées avant l'ouverture des marchés ce lundi représentent 28 milliards de dollars.

En Europe, les marchés boursiers ouverts en ce lundi de Pentecôte évoluent eux aussi dans le vert, même si le risque politique italien limite leur progression.

Le CAC 40 à Paris progresse de 0,56%, le FTSE 100 à Londres de 0,76% et l'indice paneuropéen Stoxx 600 avance de 0,28%. Les marchés suisses et allemands sont fermés.

La Bourse de Milan abandonne en revanche 1,08% alors que les dirigeants de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles (M5S) doivent être reçus dans l'après-midi par le président Sergio Mattarella pour l'informer des progrès accomplis en vue de former un gouvernement.

Le repli du marché italien dépasse désormais 5,4% en dix séances.

La perspective de voir formé un cabinet eurosceptique et prêt à augmenter les dépenses publiques a aussi pour effet un nouveau creusement de l'écart de rendements entre les obligations d'Etat à dix ans italiennes et allemandes: ce "spread" s'affiche à plus de 176 points de base, au plus haut depuis début octobre.

(Marc Angrand, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

CMC

CMC

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS