Wall Street monte après des chiffres rassurants sur l'inflation

PARIS (Reuters) - Les marchés boursiers américains ont inscrit de nouveaux records à l'ouverture vendredi après la publication de statistiques jugées rassurantes sur l'évolution des prix à la consommation aux Etats-Unis, tandis que Nike bondit après ses résultats.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Wall Street monte après des chiffres rassurants sur l'inflation
Les marchés boursiers américains ont inscrit de nouveaux records à l'ouverture vendredi. Une dizaine de minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 0,39%. /Photo prise le 16 avril 2021/REUTERS/Carlo Allegri

Une dizaine de minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 131,77 points, soit 0,39%, à 34.328,59, le Standard & Poor's 500 progresse de 0,18% à 4.274,27 et le Nasdaq Composite prend 0,11% à 14.386,05.

Ce dernier et le S&P-500 évoluent à des niveaux sans précédent tandis que le Dow a désormais effacé la quasi-totalité des pertes subies depuis les annonces mal accueillies de la Réserve fédérale le 16 juin.

Les statistiques mensuelles des revenus et dépenses des ménages américains publiées une heure avant l'ouverture montrent une stagnation inattendue de la consommation en mai et une augmentation plus faible qu'anticipé (+0,5%) de l'indice des prix de base "core PCE", le plus surveillé par la Fed.

En rythme annuel, cet indice affiche néanmoins une hausse de 3,4%, un niveau bien supérieur à l'objectif de 2% que s'est fixé la banque centrale.

Principal contributeur à la progression du Dow Jones, Nike bondit de 13,57%, à un niveau historique, au lendemain de la publication de ses résultats trimestriels, supérieurs aux attentes et accompagnés de prévisions qui dépassent les estimations du marché.

Dans le secteur bancaire, Bank of America (+0,36%) et Wells Fargo (+0,76%)profitent de la publication jeudi soir des résultats positifs des tests de résistance ou "stress tests" menés par la Fed, qui ouvrent la voie à une reprise des rachats d'actions et du paiement de dividendes.

A la baisse, FedEx perd 4,5% après avoir expliqué que les difficultés de recrutement risquaient de freiner ses activités et de peser sur ses résultats financiers.

(Rédigé par Marc Angrand, édité par Sophie Louet)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS