Wall Street hésitante, Trump ravive les tensions commerciales

(Reuters) - La Bourse de New York évolue en ordre dispersé en début de séance lundi, la décision de Donald Trump de taxer les produits sidérurgiques importés du Brésil et d'Argentine ayant assombri l'humeur des investisseurs, jusqu'alors soutenue par des indicateurs économiques meilleurs qu'attendu.
Partager
Wall Street hésitante, Trump ravive les tensions commerciales
La Bourse de New York évolue en ordre dispersé en début de séance lundi. Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 0,14%, à 28.012,38 et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,27%. /Photo prise le 24 octobre 2019/REUTERS/Brendan McDermid

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 39,03 points, soit 0,14%, à 28.012,38 et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,27% à 3.132,38.

Le Nasdaq Composite prenait 0,06% à 8.670,98 points à l'ouverture.

Donald Trump a annoncé sur Twitter son intention de rétablir les droits de douane sur l'acier et l'aluminium en provenance du Brésil et d'Argentine, deux pays qu'il accuse d'orchestrer une "dévaluation massive" de leur monnaie.

L'ouverture de ce nouveau front dans le conflit commercial entre les Etats-Unis et plusieurs de leurs grands partenaires a provoqué un retournement de tendance sur les marchés boursiers en Europe, qui sont passés dans le rouge: au moment de l'ouverture de Wall Street, l'indice européen Stoxx 600 perdait 0,49%.

Les actions avaient jusqu'alors profité entre autres des chiffres meilleurs qu'attendu des indices des directeurs d'achats du secteur manufacturier en Chine.

En Europe, le secteur manufacturier reste en contraction mais les indices PMI remontent légèrement. Aux Etats-Unis, le marché attend à 15h00 GMT la publication de l'indice ISM d'activité manufacturière, que le consensus Reuters donne en hausse à 49,2 après 48,3 en octobre.

Aux valeurs à Wall Street, les sidérurgistes US Steel et AK Steel gagnent respectivement 1,56% et 3,26%, profitant de la perspective d'une taxation de leurs concurrents sud-américains.

A la baisse, Alphabet, la maison mère de Google, cède 0,73%. Les autorités européennes de concurrence enquêtent sur les pratiques du groupe en matière de collecte de données, a déclaré la Commission européenne à Reuters samedi.

(Marc Angrand)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS