Wall Street hésitante en attendant un plan de relance aux USA

par Chuck Mikolajczak
Partager
Wall Street hésitante en attendant un plan de relance aux USA
La Bourse de New York, qui a enchaîné les records ces dernières semaines, a fini jeudi dans le désordre. L'indice Dow Jones a perdu -0,23%. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Kelly

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York, qui a enchaîné les records ces dernières semaines, a fini jeudi dans le désordre dans l'attente de progrès tangibles vers un nouveau plan de relance budgétaire aux Etats-Unis face à une crise persistante illustrée par la hausse des inscriptions au chômage.

L'indice Dow Jones a perdu 69,55 points (-0,23%) à 29.999,26.

Le S&P-500, plus large, a cédé 4,72 points, soit 0,13%, à 3.668,1.

Le Nasdaq Composite a en revanche gagné 66,86 points (0,54%) à 12.405,81 points.

Ces trois indices ont terminé assez nettement au-dessus de leurs plus bas du jour, atteints dès le début de séance après l'annonce d'une progression plus forte qu'attendu des inscriptions au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière, à 853.000.

Il s'agit de leur plus haut niveau depuis près de trois mois sur fond d'accélération continue de l'épidémie due au nouveau coronavirus aux Etats-Unis, qui ont pour la première fois enregistré plus de 3.000 décès en une seule journée mercredi.

L'évocation par le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, de progrès dans les discussions au Congrès entre républicains et démocrates sur un nouveau plan de relance économique a toutefois redonné de l'espoir aux investisseurs.

Au milieu de cette indécision, le secteur pétrolier s'est illustré avec la poursuite de la remontée des cours, le Brent repassant au-dessus de 50 dollars le baril pour la première fois depuis mars. L'indice sectoriel a fini à un plus haut de six mois et Chevron a terminé nettement en tête du Dow avec un gain de 3,22%.

L'action Airbnb s'est quant à elle envolée pour sa première journée de cotation, donnant à la plateforme de location de logement de courte durée une valorisation d'environ 100 milliards de dollars dans ce qui constitue la plus importante introduction en Bourse de l'année aux Etats-Unis.

Le titre a fini à 144,71 dollars, après une première cotation à 146, alors que le prix de l'offre de vente (IPO) avait été fixé à 68 dollars.

(version française Bertrand Boucey)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS