Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones porté par la "tech"

par Shreyashi Sanyal et Krystal Hu

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones porté par la
La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi. L'indice Dow Jones a gagné 0,29%. Le S&P-500 a pris 0,07%. Le Nasdaq Composite a reculé de 0,37%. /Photo prise le 4 mai 2021/REUTERS/Brendan McDermid

(Reuters) - La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi, le Dow Jones atteignant un record de clôture mais le Nasdaq effaçant ses gains initiaux pour terminer dans le rouge, alors les valeurs technologiques se sont relevées des importantes prises de bénéfice effectuées la veille à leur détriment.

L'indice Dow Jones a gagné 0,29%, ou 97,31 points, à 34.230,34 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 2,93 points, soit 0,07%, à 4.167,59 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 51,07 points (-0,37%) à 13.582,42 points.

Parmi les secteurs du S&P-500 en vue, l'énergie et les matériaux sont restés sur la dynamique positive constatée cette semaine. A l'image des commodités et de l'immobilier, les secteurs dits défensifs ont eux marqué un recul.

"L'énergie, les finances, les matériaux et l'industrie sont tous en surperformance. Ce sont des secteurs plutôt cycliques qui ont tendance à profiter des périodes durant lesquelles les économies rouvrent et progressent", a noté Terry Sandven, stratégiste en chef chez Wealth Management.

Si des indicateurs économiques solides et les résultats trimestriels avaient porté le S&P-500 et le Nasdaq vers des records la semaine dernière, le marché a vacillé face aux craintes d'une hausse de l'inflation et d'une possible hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis.

Après avoir évoqué mardi la possibilité qu'une hausse des taux d'intérêt soit nécessaire à l'économie, amplifiant la tendance du marché à la prise de profits, la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a clarifié ses propos, déclarant qu'elle ne prédisait ni ne recommandait une hausse à court terme des taux d'intérêt.

"Une fois que les marchés atteignent des records comme nous avons vu récemment, la seule chose qui préoccupe les investisseurs est la hausse de l'inflation et ce que celle-ci signifie pour la rentabilité des entreprises", a déclaré Shawn Cruz, stratégiste de marché chez TD Ameritrade.

Des données publiées mercredi indiquent que le secteur privé américain a créé en avril un nombre record d'emplois en sept mois, même si ce total est inférieur aux attentes, du fait des aides fédérales et du déploiement des vaccins contre le coronavirus.

Le titre Peloton Interactive a dégringolé à un plus bas en sept mois après que le fabricant d'appareils d'exercice a annoncé un rappel de produits consécutif à des informations faisant état de blessures et du décès d'un enfant lors d'un accident.

Boeing s'est replié après que des responsables de la sécurité aérienne américaine ont demandé à l'entreprise de fournir une nouvelle analyse et une nouvelle documentation montrent que les problèmes d'alimentation électrique affectant le 737 MAX étaient réglés.

L'opérateur télécoms T-Mobile a progressé après avoir revu à la hausse son objectif d'abonnés sur l'année et publié des résultats du premier trimestre supérieurs aux attentes.

(version française Jean Terzian)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS