Wall Street finit en ordre dispersé, freinée par les bancaires

par Rodrigo Campos
Partager
Wall Street finit en ordre dispersé, freinée par les bancaires
Wall Street a fini en ordre dispersé mardi, les résultats bancaires jugés décevants pesant sur le Dow Jones, tandis que Netflix notamment a permis au Nasdaq d'enregistrer sa huitième séance de hausse d'affilée et de clôturer à un nouveau record. L'indice Dow Jones a cédé 0,25%. /Photo prise le 17 juillet 2017/REUTERS/Brendan McDermid

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en ordre dispersé mardi, les résultats bancaires jugés décevants pesant sur le Dow Jones, tandis que Netflix notamment a permis au Nasdaq d'enregistrer sa huitième séance de hausse d'affilée et de clôturer à un nouveau record.

L'indice Dow Jones a cédé 54,99 points, soit 0,25% à 21.574,73.

Le S&P-500, plus large, a grappillé 1,47 point, soit 0,06%, à 2460,61.

Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a avancé de son côté de 29,87 points (0,47%) à 6.344,31, clôturant à un record grâce à Netflix.

Si le nouveau revers infligé lundi soir à Donald Trump sur son projet visant à réformer le système d'assurance santé érode la confiance des investisseurs dans sa capacité à légiférer pour stimuler la croissance, les investisseurs avaient les yeux tournés vers les résultats d'entreprises.

"Les bénéfices et les objectifs animeront le marché plus que les nouvelles venant de Washington. Goldman est plus important pour les investisseurs aujourd'hui, tout comme Netflix et ce sera le cas dans les prochaines semaines", a déclaré Art Hogan, stratégiste chez Wunderlich Securities.

Les analyses anticipent une hausse de 8,2% des bénéfices des sociétés du S&P au deuxième trimestre par rapport à il y a un an.

Avec une hausse de 1,09%, le compartiment de la distribution s'est adjugé la meilleure performance tandis que les financières ont perdu 0,28% et les télécoms <.SPLRCL> ont fini à la dernière place des indices sectoriels du S&P, avec un repli de 0,98%.

GOLDMAN SACHS DÉÇOIT

Goldman Sachs a abandonné 2,6%, plus forte baisse du Dow. La banque a annoncé une chute de 40% de ses revenus du trading au deuxième trimestre, dans un contexte de faible activité sur le marché obligataire qui a pesé sur les résultats de l'ensemble des grandes banques américaines.

Bank of America a perdu 0,5%, bien qu'ayant publié un bénéfice en progression de 11% et meilleur que prévu pour le deuxième trimestre.

Netflix, plus forte progression du S&P et parmi les plus forte hausse du Nasdaq, a bondi de 13,5%. Le service de vidéo en ligne a annoncé lundi avoir engrangé davantage d'abonnés que prévu au cours du deuxième trimestre, aussi bien à l'international qu'aux Etats-Unis.

Plus forte hausse du Dow, Johnson & Johnson a pris 1,7 %, après avoir relevé sa fourchette de prévision de bénéfice annuel et des résultats trimestriels meilleurs que prévu.

Harley Davidson a chuté au contraire de 5,9%, la plus forte baisse du S&P 500, après avoir revu à la baisse ses prévisions de livraisons en 2017.

Chipotle Mexican Grill a perdu 4,3% après l'annonce de la fermeture temporaire d'un restaurant à Sterling, en Virginie, à la suite de cas de gastroentérites chez certaines clients.

(Avec Tanya Agrawal à Bangalore, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS