Wall Street finit en hausse malgré l'épidémie de coronavirus

(Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse de 0,51% lundi, après la publication d'un indicateur rassurant sur l'économie américaine qui relègue au moins temporairement au second plan l'inquiétude liée à l'épidémie de coronavirus.
Partager
Wall Street finit en hausse malgré l'épidémie de coronavirus
La Bourse de New York a fini en hausse de 0,51% lundi. L'indice Dow Jones a gagné 143,78 points à 28.399,81. /Photo prise le 3 février 2020/REUTERS/Lucas Jackson

L'indice Dow Jones a gagné 143,78 points à 28.399,81.

Le S&P-500, plus large, a pris 23,4 points, soit 0,73%, à 3.248,92.

Le Nasdaq Composite a quant à lui progressé de 122,47 points (1,34%) à 9.273,40 points.

L'indice ISM manufacturier traduit un retour inattendu à la croissance de l'activité en remontant à 50,9, son plus haut niveau depuis juillet, après 47,8 en décembre. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un chiffre de 48,5 seulement.

Cette bonne surprise l'a largement emporté sur l'annonce d'une baisse des dépenses de construction en décembre, la première depuis juin, permettant aux actions américaines de poursuivre leur rebond.

"L'accord commercial de 'phase un' entre les Etats-Unis et la Chine a dissipé une partie des nuages noirs qui pesaient sur le secteur", explique ING. "Malheureusement, cette bonne nouvelle pourrait être de courte durée car les inquiétudes liées au coronavirus commencent à assombrir l'horizon."

Pour sa première séance après les longs congés du nouvel an lunaire, la Bourse de Shanghai a plongé de 7,72%. Elle n'avait pas connu de tel recul depuis 2015.

VALEURS

A la clôture, Microsoft gagnait 2,4%. Alphabet, maison mère de Google a progressé de 3,5% avant l'annonce de ses résultats trimestriels pour retomber ensuite.

Tesla a bondi de 19,9% alors que Panasonic Corp a annoncé le premier bénéfice trimestriel de l'unité américaine de fabrication de batteries dont le constructeur de véhicules électriques est partenaire.

Nike a progressé de 3,1% après un avis favorable des analystes de JPMorgan.

(Lewis Krauskopf, version française Jean-Philippe Lefief)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS