Wall Street finit en hausse, bons indicateurs chinois

(Reuters) - La Bourse de New York a entamé le deuxième trimestre sur une note positive lundi, des indicateurs d'activité industrielle positifs aux Etats-Unis et en Chine ayant apaisé les inquiétudes des investisseurs concernant le ralentissement de la croissance.
Partager
Wall Street finit en hausse, bons indicateurs chinois
La Bourse de New York a entamé le deuxième trimestre sur une note positive lundi. L'indice Dow Jones a terminé en hausse de 1,27%. /Photo prise le 26 mars 2019/REUTERS/Lucas Jackson

L'indice Dow Jones a terminé en hausse de 329,74 points, soit 1,27%, à 26.258,42. Le S&P-500, plus large, a pris 32,79 points, soit 1,16%, à 2.867,19. Le Nasdaq Composite a avancé de 99,59 points (+1,29%) à 7.828,91 points.

L'indice S&P 500 a fini le premier trimestre vendredi sur sa meilleure performance depuis 2009 dans l'espoir que Washington et Pékin s'entendent pour mettre fin à leur guerre commerciale.

L'indice de référence, qui est à 2,5% de son record de clôture du mois de septembre, présente une configuration dite de "golden cross" dans laquelle la moyenne mobile à 50 jours est passée au-dessus de la moyenne mobile à 200 jours. De nombreux investisseurs pensent que ce signal graphique pourrait annoncer de nouvelles hausses pour les marchés d'actions à court terme.

Les indices PMI d'activité chinois et américains ont ravivé l'attrait des actifs à risque, au détriment des obligations qui ont accusé lundi leurs plus fortes baisses en trois mois.

"Les craintes des investisseurs d'une récession imminente ont été quelque peu apaisées après les données chinoises, puis américaines", dit Jack Ablin chez Cresset Capital Management.

Outre ces indicateurs manufacturiers, les signes d'avancées dans les négociations commerciales entre Washington et Pékin ont également contribué à la hausse des marchés d'actions.

Les Etats-Unis et la Chine ont dit vendredi avoir réalisé des progrès dans leurs négociations commerciales, que Washington a qualifiées de "sincères et constructives". Après la visite du secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, et du représentant au Commerce, Robert Lighthizer, la semaine dernière à Pékin, ce sera au tour du vice-Premier ministre chinois Liu He de se rendre à Washington dans les prochains jours.

VALEURS

Comme en Europe, les valeurs les plus sensibles à la Chine se distinguaient à l'image d'AMD (+3,29%), Micron Technology (+2,23%) ou encore Boeing (+2,74%) et Caterpillar (+3,51%), plus forte hausse du Dow Jones.

L'indice des semiconducteurs de Philadelphie a fait un bond en avant de 2,57%.

De même, la décision de la Chine, annoncée dimanche, de prolonger le moratoire sur de nouvelles taxes touchant les automobiles et pièces détachées américaines, qui devait expirer le 1er avril, a dopé le secteur automobile. General Motors a pris 1,78% et Ford Motor 2,22%.

Les valeurs financières ont aussi figuré parmi les premiers contributeurs à la hausse du S&P 500, l'indice des banques ayant progressé de 2,94% à la faveur du rebond du taux des rendements des Treasuries à 10 ans.

Citigroup a gagné 3,46%, Goldman Sachs 2,40%, JPMorgan 3,34% et Morgan Staneley 3,18%.

Les valeurs du secteur des casinos ont profité des chiffres montrant que les revenus du jeu à Macao ont atteint en mars leur plus haut niveau depuis le début de l'année. L'action Wynn Resorts notamment a bondi de 8,40%.

LES INDICATEURS DU JOUR

Les indices PMI d'activité manufacturière en Chine ont montré un rebond inattendu en mars. Celui calculé par Caixin/Markit est ressorti à 50,8 alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient inchangé à 49,9. Il a confirmé l'indice officiel, paru dimanche, qui s'est établi à 50,5 après un plus bas de trois ans à 49,2 en février.

Aux Etats-Unis aussi les données publiées lundi ont rassuré.

La croissance de l'activité dans le secteur manufacturier -s'est accélérée plus rapidement qu'attendu au mois de mars avec la remontée de la production, des nouvelles commandes et des recrutements, montre lundi l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM).

En février, les dépenses de construction ont augmenté de 1,0%, leur troisième mois consécutif de hausse, pour atteindre leur plus haut niveau depuis neuf mois.

Seule ombre au tableau, les ventes au détail aux Etats-Unis ont subi en février une baisse inattendue de 0,2%, tandis que les stocks des entreprises dans le pays ont augmenté plus fortement que prévu, de 0,8%, en janvier,alors que leurs ventes ne progressaient que modérément.

Les indicateurs d'activité industrielle meilleures qu'attendu en Chine et aux Etats-Unis ont relégué au second plan des chiffres moins reluisants pour l'Europe, où la contraction de l'activité manufacturière se confirme.

LA SÉANCE EN EUROPE

Les Bourses européennes ont également terminé en nette progression, grâce aux indicateurs chinois et à l'espoir d'un accord rapide sur le commerce entre Pékin et Washington.

À Paris, le CAC 40 a gagné 1,03% à 5.405,53 points, le Footsie britannique a pris 0,52% et le Dax allemand 1,35%. L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 1%, le FTSEurofirst 300 de 1,1% et le Stoxx 600 de 1,21%, meilleure performance depuis le 15 février.

Les compartiments exposés à la Chine ont prospéré, l'indice Stoxx des ressources de base et celui de l'automobile prenant respectivement 3,63% et 3,31%.

(April Joyner, Juliette Rouillon pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS