Wall Street finit en hausse après l'apaisement des tensions commerciales

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse de 0,28% vendredi, le sentiment de marché restant favorable aux actifs risqués au terme d'une semaine dominée par l'apaisement des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.
Partager
Wall Street finit en hausse après l'apaisement des tensions commerciales
La Bourse de New York a fini en hausse de 0,28% vendredi, le sentiment de marché restant favorable aux actifs risqués au terme d'une semaine dominée par l'apaisement des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. L'indice Dow Jones a gagné 78,13 points à 28.455,09. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Kelly

L'indice Dow Jones a gagné 78,13 points à 28.455,09.

Le S&P-500, plus large, a pris 15,85 points, soit 0,49%, à 3.221,18. Il enregistre sa plus forte hausse hebdomadaire en pourcentage depuis début septembre.

Le Nasdaq Composite a progressé de son côté de 37,74 points (0,42%) à 8.924,96 points.

L'optimisme continue donc à porter la tendance après les déclarations de Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor américain, évoquant une signature début janvier de l'accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

"Même si on attend encore d'en savoir plus sur les détails de l'accord, les droits de douane n'augmentent pas. Il n'y a pas d'escalade, c'est ce qui compte pour le marché", résume Art Hogan, responsable de la stratégie de National Securities.

Les marchés actions ont aussi profité de la confirmation de la croissance américaine au troisième trimestre et du premier vote des députés britanniques favorable au projet de loi sur l'accord de retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne.

VALEURS

Les croisiéristes figurent parmi les principaux gagnants du S&P 500. Carnival Corp a ainsi bondi de 7,6% après avoir révisé ses prévisions à la hausse pour 2020.

U.S. Steel perdait en revanche plus de 10% peu après la clôture, au lendemain d'un avertissement sur ses résultats pour le quatrième trimestre.

Nike reculait par ailleurs de 1,2%, après l'annonce d'une croissance du chiffre d'affaires plus faible que prévue en Amérique du Nord.

(Caroline Valetkevitch, version française Jean-Philippe Lefief)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS