Wall Street finit en baisse après des ventes au détail décevantes

par Lewis Krauskopf, Devik Jain et Ambar Warrick

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Wall Street finit en baisse après des ventes au détail décevantes
La Bourse de New York a fini en baisse mardi. L'indice Dow Jones a cédé 0,79%. Le S&P-500, plus large, a perdu 0,71%. /Photo prise le 17 août 2021/REUTERS/Andrew Kelly

(Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse mardi après la publication de données indiquant un recul des ventes au détail aux Etats-Unis plus important qu'attendu en juillet, alimentant les craintes sur le rétablissement de l'économie, tandis que les résultats décevants de Home Depot ont aussi pesé.

L'indice Dow Jones a cédé 0,79%, ou 282,12 points, à 35.343,28 points.

Le S&P-500, plus large, a perdu 31,63 points, soit 0,71%, à 4.448,08 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 137,58 points (0,93%) à 14.656,18 points.

Après cinq journées consécutives de hausse, le Dow Jones et le S&P-500 ont tous deux décliné d'environ 1%. Quasiment tous les secteurs du S&P-500 ont terminé la séance dans le rouge, seul celui des soins de santé enregistrant des gains.

Des données publiées dans la journée montrent que les ventes au détail aux Etats-Unis ont décliné plus qu'anticipé le mois dernier, alors que des problèmes d'approvisionnement ont perturbé les ventes d'automobiles et que le rebond de la consommation provoqué par le déconfinement s'est estompé.

Alors qu'une enquête parue vendredi montrait la dégradation du moral des ménages américains, la baisse des ventes au détail "alimente les préoccupations sur une possible demande plus faible", a commenté Katie Nixon, directrice des investissements chez Northern Trust Wealth Management.

Notant que la colonne du marché restait "solide", elle a ajouté que le contexte, "avec des données macroéconomiques négatives et des marchés atteignant des records avec des valorisations très élevées", favorisait la "vulnérabilité" face à ce type de mauvaises nouvelles.

Traditionnellement un creux, le mois d'août pourrait donner lieu à des reculs importants, selon des investisseurs, alors que le S&P-500 n'a jamais décliné de 5% ou plus cette année.

Des observateurs estiment toutefois que les fonds détenus par investisseurs et sociétés pourraient protéger les titres contre de sévères chutes à Wall Street. Signe encourageant pour la solidité de la reprise économique, la production manufacturière aux Etats-Unis a progressé en juillet, selon une enquête publiée mardi.

Les investisseurs attendent désormais, mercredi, le compte-rendu de la réunion de juillet de la Réserve fédérale américaine (Fed), à la recherche de signes sur les intentions de la banque centrale concernant ses mesures de soutien.

Côté valeurs, Home Depot a reculé de 4,3% après avoir fait état pour la première fois en près de deux ans de résultats trimestriels inférieurs aux attentes.

Le titre Walmart a peu évolué après l'annonce d'une révision à la hausse de sa prévision annuelle de ventes à magasins comparables aux Etats-Unis, à la suite de résultats trimestriels ayant battu le consensus.

(version française Jean Terzian)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS