Wall Street et les Etats-Unis mènent le bal…

, , , ,

Publié le

Que retenir de cette semaine ? Le tunnel des résultats.

Notons le bon résultat d’Alstom qui réalise un résultat net de 562 millions d’euros en hausse de 7%, malgré une chute de 54% de ses commandes. Patrick Kron, le PDG d’Alstom reste néanmoins optimiste, « « Les clients dans la génération d'électricité continuent de décaler leurs investissements en nouvelles centrales, tandis que les prises de commandes de Transport sur les six premiers mois n'intègrent pas l'enregistrement de contrats de grande taille. Le carnet reste néanmoins élevé et continue d'offrir une bonne visibilité ». Selon Patrick Kron, le résultat du second semestre, avec la prise en compte des récentes commandes, devrait être meilleur.

Malheureux France Telecom. Malgré une toujours très confortable marge opérationnelle de 36,6% et l’assurance de tenue de ses objectifs pour 2009, Le groupe de près les investisseurs ont boudé le titre en baisse de 2,4% jeudi après l’annonce d’une baisse de 6,4% de son chiffre d'affaires pour le troisième trimestre à 12,686 milliards d'euros. Son Président Didier Lombard se félicite toutefois des résultats obtenus dans un contexte où la régulation plombe sa marge de manœuvre en l’obligeant à baisser ses prix, et des différents épisodes qui ont endeuillé l’entreprise. Lombard maintient l’objectif de 8 milliards de liquidités disponibles à la fin de l’année pour combler l’érosion de la marge opérationnelle.

Désappointé aussi, Dassault Systèmes. Si l’éditeur confirme son objectif de marge opérationnelle d'environ 25% et de bénéfice par action de 1,76 à 1,91 euro en 2009 en données non IFRS, ses comptes du troisième trimestre sont à la baisse, -12% à taux de change constant à 291,7 millions d’euros. Le bénéfice par action recule de 14% et la marge opérationnelle s’établit à 19,4%.

Du côté des pétroliers, la semaine ne fût pas des plus fastes. Les bénéfices de Shell chutent   de 62% au T3 et le plan de restructuration en cours voit 5000 personnes quitter l’entreprise, soit 10% de l’effectif. Pour   le directeur général, Peter Voser, ces résultats sont "affectés par la faiblesse de l'économie mondiale", avec des bénéfices "fortement réduits", tant dans les activités d'amont (exploration...) que dans l'aval (raffinage). A l’identique   Exxon Mobil a annoncé une baisse de 68% de son bénéfice net à 4,73 milliards de dollars au troisième trimestre 2009. Malgré une production supérieure à l’an passé, la chute des cours à fait dévisser les bénéfices de l’activité amont.   Toutefois, les valeurs pétrolières restent à la hausse sous l’effet conjugué d’une hausse du prix du baril et de l’abondance de liquidité. Cette dernière fait d’ailleurs son effet sur les actions minières.

Eramet réalise ainsi de bons résultats, tout comme le brésilien Vale qui annoncer un profit trimestriel de 1,68 milliard de dollars. Un résultat pour le troisième trimestre en chute de 65% par rapport à celui de l’année précédente. En sidérurgie, Arcelor Mittal redresse la barre, même si la marge opérationnelle n’est pas celle espérée par les analystes. Une déception qui a brièvement impacté le titre, d’ores et déjà en train de se reprendre.

Du côté de l’automobile, la semaine est morne, très morne. Dernier résultats en date, Renault tempère le recul de son chiffre d’affaires de 11,4% et voit une légère inflexion de sa marge opérationnelle. Celle-ci était tombée tellement bas que le moindre sursaut est salué par le constructeur. Par ailleurs, Volkswagen  réalise un bénéfice d’exploitation en baisse de 81% ; Mitsubishi réalise un CA en baisse de 53% ; Mazda perd 153 M€ et Continental   1,038 milliards d’euros ! Seuls Hyundai tire son épingle du jeu. En France, pas de résultats pour PSA, mais qui table sur des ventes record en Chine cette année à 155 000 unités. Déclaration qui booste de 1,1% le titre. A contrario de Peugeot en retrait de 1,50%.

Un peu d’optimisme économique pour finir

Jeudi radieux pour la Bourse suite à l’annonce par les Etats-Unis d’une sortie officielle de la récession durant l’été. Le chiffres du PIB progresse de 3,5% en rythme annuel par rapport au trimestre précédent indique le ministère américain de l’économie. Bien, mais il faut relativiser. Réduit à un chiffre trimestriel, la croissance s’affiche entre 0,8 et 0,9%. C’est positif, mais pas de quoi s’extasier. Cette croissance a été tirée en partie par la consommation des ménages américains en progression de 3,4%   par rapport au printemps. Bonne nouvelle, l'investissement a crû de 11,5 %, réalisant sa plus forte progression depuis 2005.
Cette bonne nouvelle a dopé le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, par ailleurs reconduit à son poste pour les six prochaines années. Christian Noyer table en effet sur une table sur une croissance « légèrement supérieure à 1 % en 2010 » en France et en zone Euro, et il ne voit aucune raison on ne retrouverait pas une croissance de l'ordre de 5 % par an au niveau mondial".

1,32% jeudi à la clôture jeudi. La Bourse réagit positivement à toutes ces annonces. Un bond technique aussi. Après plus de six séances de baisse, les acheteurs profitent des bonnes affaires pour gonfler le volume de transactions. Que le mouvement soit pérenne, le manque de corrélation entre la réalité de l’économie, la demande réelle,   si l’on s’en réfère aux résultats ci-dessus, va sans doute susciter une nouvelle correction.

Jouer à la baisse semble une bonne option.

Mauvaise nouvelle de la semaine.

« Coup dur pour le Nymex où le contrat sur le West Texas Intermediate est le plus important  traité à la bourse newyorkaise, la compagnie pétrolière de l’Etat Saoudien, Aramco, a décidé d’abandonner le WTI comme indice de référence. Le Saoudien construisait ses prix en utilisant le WTI depuis 1994. Pour ses prix de janvier Aramco utilisera l’indice Argus Sour Crude, nouvellement publié par Argus Media, vient d’annoncer ce dernier qui est basé à Londres » Lire la suite


RECEVEZ GRATUITEMENT TOUS LES VENDREDIS LA NEWSLETTER « LA SEMAINE EN BOURSE »

CAC 40, SBF 120, NASDAQ, NYSE, ALTERNEXT, WALL-STREET, lisez la synthèse boursière et suivez les mouvements capitalistiques des entreprises industrielles. EDF, AREVA, AIR LIQUIDE, TOTAL, LAFARGE, mais aussi toutes les PME cotées sont suivies quotidiennement par nos journalistes. Chaque semaine retrouvez la synthèse de l'actualité des industriels cotés.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte