Wall Street en hausse, portée par le commerce mais Boeing pèse

Publié le

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York progresse lundi à l'ouverture, soutenue par des signes encourageants sur les relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, mais la nouvelle baisse de l'action Boeing limite les gains.

Wall Street en hausse, portée par le commerce mais Boeing pèse
La Bourse de New York progresse lundi à l'ouverture. L'indice Dow Jones gagne 0,17%, et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,53%. Le Nasdaq Composite prend 0,59% à l'ouverture. /Photo prise le 17 septembre 2019/REUTERS/Brendan McDermid
© BRENDAN MCDERMID

L'indice Dow Jones gagne 46,49 points, soit 0,17%, à 26.816,69 points et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,53% à 3.002,16 points. Le Nasdaq Composite prend 0,59% à 8.137,12 points à l'ouverture.

Les futures sur les indices américains ont amplifié leur progression peu avant l'ouverture de Wall Street en réaction aux déclarations rassurantes de Larry Kudlow.

Si les discussions autour de la finalisation de la "phase 1" du traité commercial entre la Chine et les Etats-Unis se passent bien, l'administration Trump pourrait retirer les droits de douane qu'elle menace d'appliquer en décembre sur les dernières importations chinoises pas encore taxées, a déclaré le conseiller économique de la Maison blanche.

Ce regain d'optimisme sur le dossier sensible du commerce contribue à la hausse des valeurs technologiques, en particulier les fabricants de semi-conducteurs, qui ont une exposition importante au marché chinois: Nvidia, Micron Technology et Advanced Micro Devices gagnent entre 2% et 2,7%.

"Toute évolution positive sur le commerce suscite l'enthousiasme même s'il est trop optimiste de croire que les Etats-Unis et la Chine parviendront à un accord commercial total à la mi-novembre", a déclaré Robert Pavlik, chez SlateStone Wealth LLC.

Boeing, poids lourds de la cote, continue d'être chahuté en Bourse, freinant la progression du Dow. Il perd 4,16% après les abaissements de recommandation de Credit Suisse et d'UBS à "neutre".

L'avionneur avait déjà chuté de 6,75% vendredi après des révélations de l'agence Reuters, qui a rapporté que le groupe avait transmis à l'Agence fédérale de l'aviation civile (FAA) des messages internes semblant indiquer que l'autorité de régulation a été induite en erreur sur le 737 MAX.

(Édité par Henri-Pierre André)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte