Wall Street débute la semaine dans le vert

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en hausse lundi malgré la perspective d'une prolongation jusqu'à fin avril des mesures de confinement aux Etats-Unis, les investisseurs semblant vouloir croire à la capacité des banques centrales et des gouvernements d'atténuer l'impact économique de la crise sanitaire mondiale en cours.
Partager
Wall Street débute la semaine dans le vert
La Bourse de New York a ouvert en hausse lundi. Quelques minutes après le début des échanges, le S&P-500 progresse de 0,22%. Le Dow Jones, qui prenait près de 1% dans les premiers échanges, cède toutefois 0,46%. /Photo prise le 23 mars 2020/REUTERS/Mike Segar

Quelques minutes après le début des échanges, le Standard & Poor's 500 progresse de 0,22% à 2.547,1 points et le Nasdaq Composite de 0,58% à 7.546,12.

Le Dow Jones, qui prenait près de 1% dans les premiers échanges, cède toutefois 99,68 points, soit 0,46%, à 21537,1, plombé par la chute de 10,53% de l'avionneur Boeing

Le président américain, Donald Trump, a renoncé à son ambition d'une "réouverture" de l'économie américaine pour Pâques, dans moins de deux semaines, en ouvrant la porte à une prolongation jusqu'à la fin du mois d'avril des mesures de confinement déjà en application.

Mais son secrétaire au Trésor, Stephen Mnuchin, a assuré que la mise en oeuvre des aides prévues par le plan de relance voté la semaine dernière serait rapide et permettrait à l'économie de résister à la crise.

Parmi les nouvelles positives du jour figure aussi la baisse de 20 points de base par la Banque populaire de Chine de l'un de ses principaux taux d'intérêt à court terme, une nouvelle mesure de soutien à l'activité à l'heure où la deuxième économie mondiale entame un retour progressif à la normale.

Le ralentissement économique continue cependant de peser sur les cours du pétrole: celui du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) est même passé brièvement sous le seuil de 20 dollars le baril.

Coté actions, Exxon Mobil abandonne 1,89% et Chevron 2,06%.

A la hausse, Johnson & Johnson prend 5,2% après un accord à un milliard de dollars avec l'administration Trump sur la création de capacités de fabrication de vaccins contre le coronavirus, qui pourraient être disponibles début 2021.

Toujours dans la pharmacie, Abbott bondit de 7,78% après le feu vert des autorités américaines à la commercialisation d'un test de détection rapide de l'infection au coronavirus.

(Marc Angrand)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS