Wall Street dans le vert après les chiffres de l'inflation

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en hausse jeudi, les investisseurs digérant dans le calme l'annonce d'une accélération plus forte que prévu de l'inflation en mai, un scénario qui était plus ou moins attendu.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Wall Street dans le vert après les chiffres de l'inflation
La Bourse de New York a ouvert en hausse jeudi. Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones gagne 0,8% et le S&P's 500, plus large, progresse de 0,63%. Le Nasdaq Composite prenait 0,19% à l'ouverture. /Photo prise le 16 avril 2021/REUTERS/Carlo Allegri

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones gagne 276,25 points, soit 0,8%, à 34.723,39 points et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,63% à 4.245,93 points.

Le Nasdaq Composite prenait 0,19% à 13.937,78 points à l'ouverture.

Selon les données du département du Travail publiées jeudi, l'indice des prix "Core CPI", qui mesure l'évolution des prix hors alimentation et énergie, est ressorti en hausse de 0,7% le mois dernier par rapport à avril et de 3,8% sur un an.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une hausse de 0,4% sur le mois et de 3,4% sur un an.

"Les chiffres sont légèrement supérieurs aux attentes, mais pas très en dehors de la fourchette (de prévisions). Je ne pense pas que cela va changer la vision de la Fed sur le maintien de taux d'intérêt très bas", a estimé Mark Grant, responsable de la stratégie chez B. Riley Financial.

Les investisseurs ont également pris connaissance des inscriptions hebdomadaires au chômage, qui ont confirmé que le marché du travail aux Etats-Unis restait sous tension.

Les inscriptions ont touché un creux de près de 15 mois la semaine dernière, à 376.000 contre 385.000 la semaine précédente, soit le niveau le plus bas depuis mars 2020, au tout début des effets de la crise sanitaire sur le marché du travail.

Aux valeurs, Boeing avance de 2,76% alors que selon plusieurs sources à Reuters, la compagnie United Airlines (+1,24%) a engagé des discussions en vue d'une importante commandes d'avions monocouloir qui serait partagée entre l'avionneur américain et son rival Airbus.

(Ambar Warrick, Blandine Hénault pour la version française, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS