Wall Street bouge à peine dans l'attente de la Fed

(Reuters) - La Bourse de Wall Street connaît mercredi des variations infimes dans les premiers échanges, les investisseurs retenant leur souffle avant le verdict de la Réserve fédérale, qui devrait annoncer vers la fin de la séance qu'elle relève ses taux d'intérêt pour la première fois depuis un an.
Partager

L'indice Dow Jones cède 29,27 points, soit 0,15%, à 19.881,94 quelques minutes après l'ouverture. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,1% à 2.269,30 et le Nasdaq Composite prend 0,04% à 5.466,01.

Une hausse des taux de 25 points de base est intégrée dans les cours mais les investisseurs attendent surtout le communiqué de la banque centrale (19h00 GMT) et ses nouvelles prévisions économiques pour voir comment évolue sa réflexion depuis l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

La conférence de presse de la présidente de la Fed, Janet Yellen, (19h30 GMT) sera écoutée attentivement à la recherche d'indices sur la cadence des resserrements à venir.

La victoire inattendue de Donald Trump a donné un coup de pouce aux marchés actions, qui attendent de lui une politique de relance budgétaire, des baisses d'impôts et moins d'entraves réglementaires pour le secteur financier.

Le Dow a ainsi pris plus de 8% depuis le 8 novembre et il lui reste une centaine de points à grappiller pour atteindre pour la première fois la barre des 20.000 points.

Du côté des valeurs, General Motors cède 2,4% et Ford perd 1,3% après l'annonce par la presse chinoise d'une pénalité imminente à l'encontre d'un constructeur américain non identifié pour comportement monopolistique.

Sur le plan macroéconomique, les ventes au détail aux Etats-Unis ont à peine augmenté en novembre avec un coup de frein pour les achats automobiles, ce qui suggère un certain ralentissement de la croissance au quatrième trimestre.

Les prix à la production ont pour leur part enregistré le mois dernier leur plus forte progression en cinq mois, ce qui paraît confirmer le retour des pressions inflationnistes.

(Tanya Agrawal; Patrick Vignal pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS