Wall Street attendue en légère hausse en attendant la Fed

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse prudente mercredi à l'ouverture et les Bourses européennes montent à mi-séance, profitant des résultats meilleurs qu'attendu des enquêtes PMI sur l'activité en Europe, des espoirs sur les vaccins et des signes d'avancées sur le plan de relance américain et sur l'après-Brexit, en attendant les annonces de la Réserve fédérale.
Partager
Wall Street attendue en légère hausse en attendant la Fed
les Bourses européennes montent mercredi à mi-séance. À Paris, le CAC 40 prend 0,48% vers 12h30 GMT après avoir gagné jusqu'à 1% en séance. À Francfort, le Dax avance de 1,45% et à Londres, le FTSE est en hausse de 0,97%. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,2% à 0,3%.

À Paris, le CAC 40 prend 0,48% à 5.556,57 vers 12h30 GMT après avoir gagné jusqu'à 1% en séance. À Francfort, le Dax avance de 1,45% et à Londres, le FTSE est en hausse de 0,97%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,82%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,67% et le Stoxx 600 de 0,86%.

La tendance européenne est confortée par des chiffres meilleurs qu'attendu des indices PMI "flash" dans la zone euro, l'indice composite remontant à 49,8 contre 45,3 en novembre alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient à 45,8.

"Le rebond correct de l'indice reflète principalement la levée partielle des restrictions en France et permet d'espérer que le PIB de la zone euro ne chutera pas autant que prévu au quatrième trimestre", a déclaré Jessica Hinds de Capital Economics, qui s'attend toutefois à ce que la faiblesse dans les services dure avec les restrictions plus strictes imposées en Allemagne depuis ce mercredi.

La perspective d'un déploiement rapide de vaccins contre le coronavirus en Europe alimente également la hausse du marché après que la Commission a avancé au 21 décembre l'examen de vaccin de Pfizer-BioNTech, déjà validé au Royaume-Uni, au Canada et aux Etats-Unis. Le vaccin développé par Moderna a quant à lui franchi mardi une étape importante pour obtenir cette semaine le feu vert des autorités américaines à son déploiement.

Les investisseurs sont également un peu plus optimistes quant à l'issue des discussions sur le plan de relance budgétaire aux Etats-Unis et sur les relations commerciales d'après-Brexit entre Londres et Bruxelles après l'annonce de progrès sur ses deux dossiers.

Tous ces facteurs ont permis à l'indice MSCI mondial d'atteindre un record à 636,64 points.

Le point d'orgue de la journée aura lieu après la clôture en Europe avec les annonces de la Réserve fédérale, attendues pour 19h00 GMT, avec la traditionnelle conférence de presse de son président, Jerome Powell, 30 minutes plus tard.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

VALEURS EN EUROPE

L'ensemble des indices sectoriels profite du sentiment positif des marchés. L'indice Stoxx de l'automobile gagne 2,39% et celui de l'assurance 2,37%.

Continental grimpe de 4,33%, l'équipementier automobile allemand ayant annoncé vouloir multiplier par trois sa rentabilité dans le cadre du plan de restructuration.

Les valeurs du secteur des ressources de base sont en hausse: ArcelorMittal (+3,21%) signe la plus forte hausse du CAC 40 et Eramet (+8,51%) est en tête du SBF 120.

Altice Europe se distingue avec un bond de 23,25% après l'offre d'achat améliorée de Next Private, la holding personnelle de l'homme d'affaires Patrick Drahi, qui a emporté le soutien de plusieurs de ses actionnaires.

Le compartiment des banques est dans le rouge (-0,07%) malgré la décision de la Banque centrale européenne de laisser les banques verser des dividendes limités ou procéder à des rachats d'actions si elles disposent de suffisamment de fonds propres, levant ainsi en partie l'interdiction totale qui frappait ces opérations depuis le début de la crise du coronavirus.

CHANGES/TAUX

Les bons chiffres des PMI ont permis à l'euro d'amplifier sa hausse et aux rendements obligataires de remonter.

La monnaie unique s'apprécie de 0,32% face au dollar à 1,219 après un plus haut depuis avril 2018 à 1,2211 et sur le marché obligataire, le rendement à dix ans allemand grimpe de quatre points de base pour atteindre -0,568%, un pic d'une dizaine de jours.

Le dollar est en recul de 0,24% face à un panier de référence et le papier à dix ans est peu changé, autour de 0,9262%.

La livre sterling prend de son coté 0,47% contre le billet vert, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, ayant fait état de progrès dans les négociations sur l'après-Brexit, ajoutant que les prochains jours seraient cruciaux.

PÉTROLE

Les cours du pétrole varient peu, ballottés entre la faiblesse du billet vert, les progrès réalisés dans le déploiement des vaccins anti-COVID-19, l'augmentation surprise des stocks de pétrole brut aux États-Unis et le renforcement du confinement en Europe.

Selon l'American Petroleum Institute (API), les stocks américains ont augmenté de 2 millions de barils la semaine dernière alors que le consensus donnait une baisse de 1,9 million.

Le Brent cède 0,14% à 50,69 dollars le baril et le brut léger américain 0,1% à 47,57 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

PFIZER

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS