Wall Street attendue en hausse, soulagement général sur Evergrande

par Blandine Henault
Partager
Wall Street attendue en hausse, soulagement général sur Evergrande
Les Bourses européennes montent nettement à mi-séance. À Paris, le CAC 40 prend 1,1% et à Londres, le FTSE progresse de 1,2%. À Francfort, le Dax gagne 0,55%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse mercredi, dans la foulée des Bourses européennes qui montent nettement à mi-séance, les investisseurs se montrant soulagés par l'annonce d'Evergrande concernant le paiement du coupon d'une obligation, qui éloigne les craintes d'un défaut de paiement imminent du géant chinois de la promotion immobilière.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse de 0,58% pour le Dow Jones, de 0,52% pour le S&P 500 et de 0,31% pour le Nasdaq. À Paris, le CAC 40 prend 1,1% à 6.624,96 vers 11h00 GMT et à Londres, le FTSE progresse de 1,2%, les deux indices étant soutenus par la progression des valeurs minières et pétrolières. À Francfort, le Dax gagne 0,55%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'adjuge 0,74%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,8% et le Stoxx 600 est en hausse de 0,61%.

La principale filiale de China Evergrande Group a annoncé mercredi avoir négocié avec ses créanciers un accord pour régler les paiements d'intérêts sur une obligation onshore, ce qui a apporté un soulagement certain aux investisseurs inquiets d'une possible faillite qui pourrait mettre à mal l'ensemble du système financier mondial.

Le soulagement, perceptible sur les marchés d'actions, s'observe aussi sur les autres classes d'actifs: à Londres, le contrat sur le cuivre grimpe de plus de 3% tandis que les actifs refuges comme le yen et les rendements obligataires sont délaissés.

Les marchés d'actions devraient ainsi aborder dans un climat positif les décisions de politique monétaire de la Réserve fédérale, attendues dans la soirée.

Les investisseurs veulent notamment connaître les conclusions des discussions sur le "tapering", la réduction graduelle des achats d'obligations sur les marchés de l'institution, et sur le caractère temporaire de l'inflation.

VALEURS EN EUROPE

La tendance en Europe est soutenue par la progression des secteurs des ressources de base (+2,8%) et du pétrole et gaz (+2,62%) dans le sillage de la hausse des cours des métaux et du brut.

A Paris, ArcelorMittal (+4,16%) est en tête du CAC 40 et TotalEnergies gagne 2,88%.

Le secteur bancaire se distingue également (+2,53%), profitant de la hausse des rendements obligataires. BNP Paribas, Société générale et Credit Agricole gagnent tous plus de 3%.

Les compartiments cycliques comme le transport et loisirs (+2,39%) et l'automobile (+2,22%) profitent aussi du regain d'appétit pour le risque.

Le britannique Entain s'envole de 7,34% après avoir reçu une proposition de rachat de 22,4 milliards de dollars (19,1 milliards d'euros) de l'américain DraftKings.

TAUX

Les investisseurs délaissent les actifs les plus sûrs ce qui se traduit par une hausse des rendements obligataires.

Le taux des Treasuries à dix ans gagne près de deux points de base, à 1,3379% et son équivalent allemand avance de plus d'un point de base, à -0,315%.

CHANGES

Le dollar australien, sensible au risque, monte tandis que le yen japonais recule après le soulagement apporté par l'annonce d'Evergrande même si les cambistes attendent encore de savoir si le groupe pourra effectuer le paiement, également dû pour jeudi, des intérêts sur une obligation offshore en dollar.

Les prises d'initiatives sur le dollar sont limitées avant les annonces de la Fed. Résultat, le billet vert est inchangé face à un panier de devises de référence, dont l'euro qui évolue à 1,1734.

PÉTROLE

Les cours du brut évoluent en nette hausse, soutenus par un recul nettement plus fort que prévu des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis selon des sources de marché citant les chiffres de l'American Petroleum Institute.

L'Energy Information Administration (EIA) doit publier à 14h30 GMT ses propres statistiques sur les stocks américains.

Le baril de Brent progresse de 1,36% à 75,37 dollars et celui du baril de brut léger américain (WTI) gagne 1,55% à 71,58 dollars.

(Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

90 - BELFORT

Réfection des halls 19 rue Lumière

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS