Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Wall Street attendue en hausse dans un climat de prudence

Publié le

par Laetitia Volga

Wall Street attendue en hausse dans un climat de prudence
Les Bourses européennes progressent modestement lundi à mi-séance. À Paris, le CAC 40 prend 0,20% à 5.563,31 vers 11h45 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,25% et à Londres, le FTSE s'adjuge 0,40%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski
© Ralph Orlowski

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en légère hausse et les Bourses européennes progressent modestement lundi à mi-séance, la prudence dominant les échanges alors que plusieurs rendez-vous de politique monétaire se profilent en ligne de mire et que la saison des résultats d'entreprises se poursuit.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,2% à 0,4%.

À Paris, le CAC 40 prend 0,20% à 5.563,31 vers 11h45 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,25% et à Londres, le FTSE s'adjuge 0,40%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,15%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,26% et le Stoxx 600 de 0,14%.

Après avoir progressé sur des anticipations de mesures d'assouplissement, les marchés mondiaux marquent une pause avant les réunions de la Réserve fédérale (Fed) et de la Banque centrale européenne (BCE) d'ici la fin du mois.

Plusieurs membres de la Fed ont exprimé la semaine dernière des avis divergents sur l'ampleur de la baisse des taux que devrait mettre en place la banque centrale américaine à la fin du mois pour atténuer les risques qui pèsent sur l'économie.

Un article du Wall Street Journal, selon lequel la Fed n'envisage pas une baisse de 50 points de base des taux directeurs, ajoute à la confusion.

Les investisseurs s'interrogent également sur la position qu'adoptera la Banque centrale européenne à l'issue de sa réunion jeudi, après des semaines de spéculation sur de nouvelles baisses de taux et sur une reprise des achats d'actifs que ses responsables monétaires ont encouragées.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Facebook et Alphabet, la maison-mère de Google, comptent parmi les principaux résultats attendus cette semaine. Ils grappillent respectivement 0,3% et 0,6% en avant-Bourse dans l'anticipation de bons chiffres.

L'agenda des résultats est moins fourni lundi mais Halliburton voit les siens salués par une hausse de 1,2% dans les transactions électroniques.

Micron Technology, Applied Materials et Advanced Micro Devices se signalent aussi avant la tenue d'une réunion entre Larry Kudlow, conseiller économique de la Maison blanche, et des représentants de fabricants de semi-conducteurs et de logiciels au sujet de l'interdiction des ventes au chinois Huawei. Micron, en hausse de 3,9%, profite en outre d'un relèvement de recommandation de Goldman Sachs, de "neutre" à "achat."

Le titre Walt Disney prend environ 1% en avant-Bourse. "Le Roi Lion" a rapporté 185 millions de dollars (165 millions d'euros) au box-office américain ce week-end, deuxième meilleur démarrage de l'année aux Etats-Unis après "Avengers : Endgame" qui a, lui, dépassé dimanche "Avatar" comme film le plus rentable de l'histoire avec plus de 2,8 milliards de dollars de recettes depuis sa sortie en avril.

VALEURS EN EUROPE

La hausse des cours du brut avec les tensions persistantes en Moyen-Orient profite à l'indice Stoxx du pétrole et du gaz (+0,65%) qui enregistre l'une des plus fortes hausses sectorielles en Europe.

A l'inverse, les valeurs de l'immobilier sont délaissées à l'image d'Unibail Rodamco (-2,15%) qui signe la plus forte baisse du CAC 40.

L'assureur Coface cède 1,03% après le démenti par Natixis de discussions susceptibles d'aboutir à la cession de sa filiale d'assurance-crédit. L'action avait pris 8,4% vendredi en fin de séance sur des rumeurs d'intérêt du fonds d'investissement Apollo Global Management.

Rémy Cointreau cède 3,65% à la Bourse de Paris, après une dégradation de deux crans à "sous-performance" par BofA Merrill Lynch.

Ailleurs en Europe, Philips, le fabricant néerlandais d'appareils médicaux, s'adjuge 4,28% à Amsterdam, les investisseurs saluant des ventes trimestrielles supérieures aux attentes.

TAUX Le rendement des Treasuries à 10 ans est presque inchangé à 2,045% après avoir pris vendredi près de deux points de base à la suite des informations du Wall Street Journal, selon lesquelles la Fed ne serait pas prête à opérer une réduction d'un demi-point de ses taux.

Le Bund allemand à 10 ans, taux de référence de la zone euro, recule un peu, autour de -0,337%.

CHANGES

Le dollar est stable face à un panier de référence, idem pour l'euro qui évolue autour de 1,121.

La livre sterling perd plus de 0,3% face au dollar et à l'euro, avant le résultat du vote interne au Parti conservateur qui oppose Jeremy Hunt, l'actuel ministre des Affaires étrangères, à Boris Johnson, grand favori pour le poste de Premier ministre et favorable à un Brexit sans accord.

PÉTROLE

Les cours du pétrole progressent après la saisie vendredi par l'Iran d'un pétrolier battant pavillon britannique dans le détroit d'Ormuz, nouvel incident dans la guerre des nerfs qui oppose depuis des semaines Téhéran aux Occidentaux.

Le brut léger américain prend 1,25% à 63,25 dollars le baril et le Brent de mer du Nord gagne 1,06% à 56,22 dollars.

(Édité par Véronique Tison)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle