Wall Street attend fébrilement les résultats des distributeurs

par Caroline Valetkevitch

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Wall Street attend fébrilement les résultats des distributeurs

NEW YORK (Reuters) - Les investisseurs boursiers américains guetteront à nouveau des signes de fléchissement de la reprise aux Etats-Unis dans les jours à venir avec la publication des résultats des distributeurs.

Les chiffres de la production industrielle, du logement et de l'inflation seront également étudiés avec attention à Wall Street qui vient de signer sa pire performance depuis six semaines. Les indices boursiers sont repassés en territoire négatif pour l'ensemble de l'année.

Les études techniques concluent à des signaux à la vente, ce qui pourrait laisser présager de nouvelles séances de baisse, mais certains analystes estiment au contraire que le marché pourrait connaître un rebond.

Wal-Mart Stores doit annoncer ses résultats de même que plusieurs poids lourds du secteur technologique, dont Hewlett-Packard qui s'est retrouvé à la "une" des médias cette semaine après l'annonce du départ de son directeur général.

A ce jour, 75% des résultats annoncés par des sociétés du Standard & Poor's-500 ont battu le consensus, selon des estimations de Thomson Reuters, ce qui compense la publication d'une série de statistiques confirmant un ralentissement de la reprise.

Mais pour les distributeurs, qui ont pour habitude de clore la saison des publications, l'optimisme risque d'être quelque peu en berne et les résultats des jours à venir pourraient confirmer la révision à la baisse des perspectives pour le secteur.

"Le ton parmi les distributeurs a quelque peu changé et les prévisions semblent désormais moins optimistes qu'au début de l'année dans le domaine de la distribution", souligne Michael Sheldon, analyste marché à RDM Financial.

LIRE DANS LE MARC DE CAFÉ DES COURBES

"On va probablement encore entendre parler davantage de dépenses de consommation atones", ajoute-t-il.

Vendredi, J.C. Penney a annoncé une prévision annuelle inférieure aux attentes de Wall Street et prévenu que ses clients étaient vulnérables à la conjoncture toujours difficile. La veille, les chaînes de magasins Kohl et Nordstrom avaient annoncé des prévisions prudentes.

La Réserve fédérale américaine a par ailleurs revu en baisse son diagnostic des perspectives de l'économie américaine.

L'analyse des courbes montre que la dynamique à court terme est redevenue négative cette semaine. Le S&P a clôturé sous ses moyennes glissantes à 14, 50 et 200 jours et la convergence-divergence des moyennes mobiles a généré un signal de vente.

L'indice de force relative (Relative Strengh Index, RSI) et les bandes de Bollinger montrent que le S&P n'a pas encore atteint des niveaux auxquels il serait survendu et le seuil de support pour l'indice se situerait aux environs de 1.060-1.057 points.

Toutefois, certains analystes estiment que certaines valeurs sont bien placées pour enregistrer un rebond la semaine prochaine après les difficultés récentes.

"Je pense que l'ambiance générale est négative mais je pense que le marché essaie de remonter", explique Terry Morris, vice-président à National Penn Investors Trust Company.

"La réunion (de la Réserve fédérale) est derrière nous, ainsi que certaines statistiques décevantes, et je pense que tout va dans le sens d'un marché haussier la semaine prochaine", ajoute-t-il.

Gwénaelle Barzic pour le service français

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS