Wall St ouvre en baisse, la prudence sur la Fed freine le marché

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse lundi, les investisseurs s'interrogeant sur la position qu'adoptera la Réserve fédérale à la fin du mois après les chiffres de l'emploi en juin, qui ont semé le doute sur l'ampleur de la baisse des taux à venir.
Partager
Wall St ouvre en baisse, la prudence sur la Fed freine le marché
La Bourse de New York a ouvert en baisse lundi, les investisseurs s'interrogeant sur la position qu'adoptera la Réserve fédérale à la fin du mois après les chiffres de l'emploi en juin, qui ont semé le doute sur l'ampleur de la baisse des taux à venir. L'indice Dow Jones perd 0,58%. /Photo prise le 7 mars 2019/REUTERS/Brendan McDermid

L'indice Dow Jones perd 155,36 points, soit 0,58%, à 26.766,76 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,51% à 2.975,27 points.

Le Nasdaq Composite cédait 0,63% à 8.110,19 points à l'ouverture.

Les chiffres meilleurs que prévu des créations d'emplois aux Etats-Unis le mois dernier ont poussé les investisseurs à revoir leurs anticipations en matière d'évolution des taux d'intérêt: selon le baromètre FedWatch de CME Group, les marchés n'estiment plus qu'à 7% la probabilité d'une baisse de taux de 50 points de base fin juillet, contre environ 20% il y a une semaine.

En l'absence de tout nouvel indicateur ce lundi, l'attention du marché est tournée vers l'audition du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, mercredi et jeudi au Congrès.

La décision de Morgan Stanley de réduire son exposition aux actions mondiales en raison des doutes quant à la capacité de banques mondiales à compenser la faiblesse de la croissance mondiale pèse également sur le moral des investisseurs.

Sur le marché des changes, le dollar est stable face à un panier de devises internationales et côté obligataire, le rendement à dix ans américain recule de deux points de base, sous 2,02%, après avoir inscrit vendredi un pic d'une semaine à 2,068%.

Apple recule de 1,41% en réaction à un abaissement de recommandation de Rosenblatt à "vendre" contre "neutre", l'intermédiaire disant prévoir un ralentissement de la croissance des ventes d'iPhone au second semestre.

Boeing abandonne 1,15% après l'annonce par la compagnie saoudienne flyadeal qu'elle ne confirmerait pas une commande de 737 MAX évaluée à 5,9 milliards de dollars (5,26 milliards d'euros), au profit d'Airbus A320.

(Laetitia Volga, édité par Marc Angrand)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS