Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Pourquoi Airbus risque une amende de plusieurs milliards de dollars

Olivier James , , , ,

Publié le

Vu sur le web Le journal Le Monde révèle que la justice américaine a ouvert une enquête sur l’avionneur européen Airbus. L’amende encourue pourrait atteindre un niveau record.

Pourquoi Airbus risque une amende de plusieurs milliards de dollars
Airbus risque une lourde amende aux Etats-Unis pour des faits de corruption présumée.
© Airbus

Il n’aura fallu que quelques minutes après publication de l’article pour faire plonger le titre en Bourse. Le journal Le Monde a révélé jeudi 20 décembre qu’Airbus était sous le coup d’une procédure judiciaire lancée par le parquet américain, le Department of Justice (DoJ). Un organe qui a son tableau de chasse, comme le rappelle le quotidien, des industriels comme Total, Technip, Alcatel ou bien encore Alstom. "L’amende fixée pourrait, selon nos informations, atteindre un montant record de plusieurs milliards d’euros", assure Le Monde.

C’est un coup dur pour l’avionneur européen, qui a aussitôt diffusé un communiqué de presse pour préciser "qu’il est bien connu qu’Airbus fait l’objet d’une enquête publique et n’est donc pas en mesure de commenter sous quelque forme que ce soit les procédures en cours". Mais Airbus ne confirme ni n'infirme l'implication du DoJ. Pour rappel, l’entreprise est déjà visée par des enquêtes menées par le Serious Fraud Office (SFO), l’agence britannique anticorruption et par le parquet national financier (PNF) à Paris : en 2016, Tom Enders, le patron d’Airbus, avait pris l’initiative de dénoncer lui-même des irrégularités quant à l’utilisation d’intermédiaires dans le cadre de plusieurs gros contrats.

"Fidèle à ses méthodes, le DoJ a attendu plusieurs mois avant de prévenir le groupe aéronautique européen des investigations engagées officiellement fin 2017, comme nous l’avons découvert, précise Le Monde. L’annonce ne lui a été faite qu’à la fin de cet été." Mais l’irruption du DoJ fait prendre une nouvelle tournure à la défense de l’industriel. Le scénario noir, encore très hypothétique, serait une condamnation pénale d’Airbus en tant que personne morale, avec pour conséquence une exclusion des marchés publics internationaux pour une période de cinq ans.

Tourner la page

Alors que le groupe s’apprête à changer de patron au printemps 2019, Guillaume Faury remplaçant Tom Enders à cette échéance, on cherche à tourner la page et à maximiser les chances de trouver un compromis avec les autorités françaises et anglaises, qui se solderait par une "simple" amende. Dans son communiqué, Airbus répète qu’il coopère déjà étroitement avec les autorités américaines pour le compte du PNF et du SFO. Et le quotidien du soir de rappeler la stratégie de Rolls-Royce qui, en 2017, avait signé un accord avec le SFO relativement clément, alors même que l’industriel était poursuivi par le DoJ.

L’objectif pour les dirigeants de l’avionneur est de rapidement mettre un terme à ces procédures. Alors qu’une grande partie des dirigeants ont quitté le navire, comme Fabrice Brégier, ex patron de la branche commerciale, Marwan Lahoud, ex directeur de la stratégie, ou bien encore Jean Botti, ex directeur de l’innovation et de la technologie, le groupe est en train de reconstruire son top management. Pour affronter les multiples enjeux des années 2020, l’avionneur européen doit très vite parvenir à resserrer les rangs.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

22/12/2018 - 13h41 -

Affaire Alstom bis. Le DoJ n'aime pas que des sociétés européennes fassent de l'ombre aux sociétés américaines. Il n'y a qu'à voir la différence des amendes infligées selon que la société est américaine ou non.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle