Toyota réduit la performance des batteries de ses véhicules en fin de vie, et ça ne plait pas à ses clients

Après Apple, qui a réduit artificiellement les performances des batteries de ses anciens smartphones, c'est Toyota qui fait de même sur les anciens modèles de Prius. Une manoeuvre qui fait polémique, comme le relate The Economist.

Partager

Toyota réduit la performance des batteries de ses véhicules en fin de vie, et ça ne plait pas à ses clients
La troisième génération de la Prius de Toyota.

La Toyota Prius a fait l’objet de près de 14 millions de rappels entre 2009 et 2014, dont 11 aux Etats-Unis, premier consommateur du modèle. D’abord des défaillances sur la pédale d’accélération, puis sur le logiciel de pilotage et enfin des problèmes de freinage ; la troisième génération de la voiture hybride la plus en vogue en a fait voir de toutes les couleurs à ses conducteurs.

C'est lors d'une de ces campagnes de rappels que Toyota a procédé à une mise à jour logicielle controversée sur des milliers de véhicules, raconte un article de The Economist. Pour éviter une trop grande pression sur les transistors de ses moteurs, le courant a été réduit dans la batterie qui serait, de fait, moins performante, sur toute une série de Prius rappelées. Une manoeuvre qui rappelle celle d'Apple, qui a admis baisser les performances de ses anciens modèles d'iPhone pour éviter leur usure prématurée... mais a été accusé de pratiquer une forme d'obsolescence programmée.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Des effets secondaires indésirables

Bien que les voitures comportant des risques potentiels de surchauffe aient été prises en charge par le constructeur avec une réparation d’une trentaine de minutes, sans frais pour les propriétaires de Prius, et avec un renouvellement de garantie, des usagers se plaignent aujourd’hui des conséquences de cette mise à jour.

Plusieurs clients affirment que suite à l’intervention de Toyota, la consommation de carburant ainsi que les émissions d’échappement auraient augmenté de manière significative pour compenser la réduction du courant dans la batterie, réduisant à néant les avantages du véhicule hybride. Cela ne plaît guère aux consommateurs ayant précisément choisi la Prius pour faire non seulement des économies d’énergie, mais aussi financières.

Un nouveau tournant dans le contrôle des voitures ?

Alors la question que se pose le journal de manière ironique "Do electric cars dream of software fixes ? - Only when their inverters go haywire" ("Les voitures électriques rêvent-elles de correctifs logiciels ? Seulement lorsque leurs onduleurs pètent les plombs") revient à se demander : jusqu'où les constructeurs de voiture peuvent-ils aller, tout comme les leaders du smartphone, dans les mises à jour logicielles de leurs produits ? L'article met notamment en avant les problèmes judiciaires potentiels auxquels fait face le constructeur. "Le constructeur fait maintenant face à un litige concernant son recours au rappel. Un procès intenté par l'un des plus grands concessionnaires Toyota de Californie allègue que plus de 100 de ses clients ayant déjà reçu la mise à jour du logiciel sont revenus avec le même problème de surchauffe. Toyota conteste les allégations et a demandé que le procès soit rejeté. Un juge a depuis statué que l'affaire peut aller plus loin, et a fixé une date pour le procès au début de l'année prochaine." Il n'est donc pas certain que cette manoeuvre devienne la norme dans l'industrie automobile. Affaire à suivre.

Victoire Saugnac

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS