Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

VRB Energy invente le leasing de vanadium

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le , mis à jour le 28/06/2018 À 10H57

Le fabricant de batteries à flux VRB Energy a annoncé le 28 juin un partenariat stratégique avec le premier producteur mondial de vanadium, le groupe chinois Pangang V&T. Ensemble, ils veulent développer le leasing de vanadium sur le marché du stockage des énergies renouvelables.

VRB Energy invente le leasing de vanadium
Robert Friedland (ici le 28 juin au World Materials Forum à Nancy) défend depuis longtemps les batteries à flux redox vanadium pour leur cyclabilité.
© Myrtille Delamarche

Les entreprises citées

VRB Energy (ex-Pu Neng), une entreprise chinoise qui fabrique des batteries à flux rachetée par Robert Friedland, a annoncé le 28 juin la sécurisation de son approvisionnement en vanadium auprès du producteur chinois Pangang V&T. L’originalité du partenariat réside dans le business modèle proposé. Il s’agit d’un partenariat stratégique aux termes duquel le premier producteur mondial de vanadium (qui l’extrait en co-produit de l’acier) fournira le métal à VRB, qui propose l’électrolyte de vanadium en leasing, un marché qu’ils évaluent à 5 milliards de dollars. Pangang V&T prend également une participation minoritaire dans VRB Energy.

"Le vanadium ne se dégradant pas au fil des ans, d’une commodité, nous faisons un actif", résume Robert Friedland. John Wang, CEO de VRB Energy, confie être en discussion avec la banque ICBC depuis trois mois. Pangang contribuera également au développement technologique des batteries à flux vanadium Redox. "Le vanadium représente 60% du coût d'une batterie Redox, et il est entièrement recyclable dans une autre batterie", explique Robert Friedland pour justifier ce modèle.

Les batteries à flux vanadium redox permettent le stockage massif d’énergie, à une échelle adaptée au stockage des énergies renouvelables sur le réseau électrique. "Plus de 1000 GW de capacités de batteries vont s’ajouter au marché d’ici 2050 pour intégrer les énergies renouvelables, et notre technologie VRB, qui a demandé 15 ans et 100 millions de dollars de R&D, répond parfaitement à ce besoin", affirme Robert Friedland. Contrairement aux batteries lithium-ion, elle est ininflammable et sa cyclabilité est bien supérieure: une batterie peut durer 20 ans sans déperdition d'efficacité.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle