Vrac : l’Anses propose l’exclusion des lessives

Saisie par la DGCCRF sur la vente en vrac, l’agence de sécurité sanitaire formule des recommandations pour accompagner les distributeurs et propose l’exclusion de certains produits. -

Partager
Vrac : l’Anses propose l’exclusion des lessives

Détergents et lessives figurent parmi les produits les plus vendus dans les épiceries vrac. Pour combien de temps encore ? Saisie par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) sur les produits ne pouvant relever de la vente en vrac pour des raisons de santé publique, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) vient en effet de publier des recommandations et une liste de produits à exclure dans une « note d'appui scientifique et technique ».

Substances chimiquement dangereuses

Si l’essentiel du document correspond aux préconisations de Réseau vrac, l’association professionnelle du secteur, le volet sur les produits à exclure est plus surprenant. Analysant une liste préparée par la DGCCRF, l’Anses « s’est prononcée sur sa pertinence » et propose d’ajouter « d’autres produits particulièrement sensibles tels que certains produits contenant des substances chimiques dangereuses (détergents, lessives) ou des produits d’hygiène ne pouvant être lavés avant usage (couches pour bébé, produits de protection intime) ». Pour les denrées très périssables comme les aliments vendus dans des meubles réfrigérés – viandes, poissons, certains produits laitiers ou de charcuterie… –- ou certains aliments pour animaux, l’Agence considère qu’elles sont « susceptibles de contenir des micro-organismes pathogènes et/ou leurs toxines » et « pourraient s’altérer au cours du temps et devenir préjudiciable pour la santé ». Aussi leur vente devrait-elle être assistée ou accompagnée par un opérateur. Cependant, pour prendre en considération les évolutions des technologies et des pratiques, elle encourage la mise en place d’un mécanisme de révision régulière de cette liste.

Responsabilités des distributeurs

Quant au volet concernant les distributeurs, les recommandations de l’Anses confortent les usages préconisés par la filière. Ainsi, elle préconise la mise à disposition du consommateur, lors de l’achat, des informations relatives à la durée de conservation (DLC ou DDM) du produit, à son mode d’emploi ou à l’identification des lots, « bien qu’il ne s’agisse pas d’une obligation réglementaire ». Et de rappeler que les distributeurs sont « responsables des conditions de sécurité sanitaire des produits qu’ils vendent ». Par ailleurs, elle formule des conseils sur les pratiques d’hygiène, le nettoyage du matériel, la maîtrise des conditions de conservation des produits ou encore l’utilisation de mobiliers adaptés, notamment. Elle suggère enfin la rédaction d’un « guide de bonnes pratiques d’hygiène spécifique à cette activité ». Réseau vrac en a pourtant élaboré un dès novembre 2017.

Phase d’acculturation des consommateurs

Le consommateur n’est pas oublié. Pour éviter les intoxications au moment de la préparation, de la cuisson ou de la conservation des aliments, il doit « prendre une part accrue en tant qu’acteur de la sécurité sanitaire ». « Pour être pratiqué en toute sécurité, ce mode de consommation nécessite une phase d’acculturation », souligne l’Anses. Elle cite ainsi la nécessité d’un contenant propre, à la matière adaptée au produit acheté, et d’une information renforcée.

SUR LE MÊME SUJET

Top 500 des entreprises de l'emballage

Abonnés

Retrouvez le classement annuel des 500 premières entreprises de l'emballage en France

Je découvre le classement

Sujets associés

NEWSLETTER Emballage

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Projeteur Génie Civil BIM F/H

ORANO - 19/01/2023 - CDI - Cherbourg-en-Cotentin

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEAL DE MAYOTTE

Le transport des personnels de la DEAL de Mayotte.

DATE DE REPONSE 22/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS