Voyager 1, premier objet humain à quitter le système solaire

La sonde lancée en 1977 est le premier objet manufacturé par l’homme à quitter la zone d’influence du soleil. Prévue pour fonctionner 5 ans, elle continue toujours à envoyer des données.

Partager
Voyager 1, premier objet humain à quitter le système solaire

36 ans après son lancement, la sonde Voyager 1 a fini son périple dans le système solaire. Selon les dernières données de la Nasa, elle est désormais dans le milieu interstellaire, au-delà de l’influence de notre bon vieux soleil, à 18,5 milliards de kilomètres de notre étoile. Voyager 1, la première des sondes jumelles du programme Voyager, est le premier objet construit par l’homme à quitter notre système. En réalité, cela fait même un an que la sonde a quitté l’héliosphère (zone d’influence du soleil) et continue sa croisière à la vitesse de 55 000 km/h dans une zone quasi-inconnue.

Tout au long de sa mission vers les géantes gazeuses du système solaire, Voyager 1 a récolté une moisson de données sur la tâche rouge de Jupiter, les anneaux de Saturne, les volcans de Io (un satellite de Jupiter)… Mais c’est aussi une incroyable réussite technique. Lancée en septembre 1977, la sonde de 825 kilogrammes ne devait fonctionner que 5 ans. Elle a emporté 10 instruments scientifiques : 2 caméras couleurs, une série de capteurs, un magnétomètre, un spectromètre, un interféromètre… et presque la moitié de ces équipements sont encore opérationnels. Ils sont alimentés par trois générateurs thermoélectriques radioisotopiques (RTG) fonctionnant au plutonium.

Une sonde en restriction budgétaire

Le paradoxe est que Voyager 1 et 2 ont été imaginés à partir de 1972 alors que la Nasa entrait, à l’image des Etats-Unis, dans une période de restrictions budgétaires. Les ambitions du projet ont été revues à la baisse à plusieurs reprises. Au total, le programme Voyager (pour les deux sondes) a coûté 875 millions de dollars, une goutte d’eau comparé aux 25 milliards de dollars (de 1970) du programme Apollo. Voyager 1 devrait doucement s’éteindre entre 2020 et 2025. Elle atteindra la prochaine étoile dans environ 40 000 ans. Même si elle sera alors silencieuse, elle emporte avec elle un disque de cuivre qui contient des photos, des images et des sons de la terre, ainsi que quelques données scientifiques. Sorte de bouteille à la mer lancée vers une autre civilisation.

Ludovic Dupin

0 Commentaire

Voyager 1, premier objet humain à quitter le système solaire

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS