Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Voyager 1, premier objet humain à quitter le système solaire

Ludovic Dupin , , , ,

Publié le

La sonde lancée en 1977 est le premier objet manufacturé par l’homme à quitter la zone d’influence du soleil. Prévue pour fonctionner 5 ans, elle continue toujours à envoyer des données.

Voyager 1, premier objet humain à quitter le système solaire © NASA/JPL-Caltech

36 ans après son lancement, la sonde Voyager 1 a fini son périple dans le système solaire. Selon les dernières données de la Nasa, elle est désormais dans le milieu interstellaire, au-delà de l’influence de notre bon vieux soleil, à 18,5 milliards de kilomètres de notre étoile. Voyager 1, la première des sondes jumelles du programme Voyager, est le premier objet construit par l’homme à quitter notre système. En réalité, cela fait même un an que la sonde a quitté l’héliosphère (zone d’influence du soleil) et continue sa croisière à la vitesse de 55 000 km/h dans une zone quasi-inconnue.

Tout au long de sa mission vers les géantes gazeuses du système solaire, Voyager 1 a récolté une moisson de données sur la tâche rouge de Jupiter, les anneaux de Saturne, les volcans de Io (un satellite de Jupiter)… Mais c’est aussi une incroyable réussite technique. Lancée en septembre 1977, la sonde de 825 kilogrammes ne devait fonctionner que 5 ans. Elle a emporté 10 instruments scientifiques : 2 caméras couleurs, une série de capteurs, un magnétomètre, un spectromètre, un interféromètre… et presque la moitié de ces équipements sont encore opérationnels. Ils sont alimentés par trois générateurs thermoélectriques radioisotopiques (RTG) fonctionnant au plutonium.

Une sonde en restriction budgétaire

Le paradoxe est que Voyager 1 et 2 ont été imaginés à partir de 1972 alors que la Nasa entrait, à l’image des Etats-Unis, dans une période de restrictions budgétaires. Les ambitions du projet ont été revues à la baisse à plusieurs reprises. Au total, le programme Voyager (pour les deux sondes) a coûté 875 millions de dollars, une goutte d’eau comparé aux 25 milliards de dollars (de 1970) du programme Apollo. Voyager 1 devrait doucement s’éteindre entre 2020 et 2025. Elle atteindra la prochaine étoile dans environ 40 000 ans. Même si elle sera alors silencieuse, elle emporte avec elle un disque de cuivre qui contient des photos, des images et des sons de la terre, ainsi que quelques données scientifiques. Sorte de bouteille à la mer lancée vers une autre civilisation.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle