Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Votre facteur futur chef de gare ? La SNCF envisage de confier la surveillance des petites gares à La Poste

Sylvain Arnulf , , ,

Publié le

Selon France Info, la SNCF expérimente discrètement la délégation de tâches quotidiennes dans des petites gares à des agents de la Poste. Un test est en cours dans 19 gares.  

Votre facteur futur chef de gare ? La SNCF envisage de confier la surveillance des petites gares à La Poste
La gare de Veigné, en Indre-et-Loire, l'un des "points d'accès non gérés" du réseau SNCF.
© Daniel Jolivet (CC BY 2.0)

Vérifier le fonctionnement des bornes automatiques, des panneaux d’affichage, … Des tâches acquittées quotidiennement par les agents de la SNCF dans la plupart des 3000 gares françaises. Mais pas dans les plus petites dans lesquelles seulement quelques trains s’arrêtent chaque jour, et ne disposent pas de personnels SNCF : les "points d'accès non gérés", dans le jargon maison. 250 gares sont fréquentées par moins d’un millier de voyageurs par an, 81 par moins de 100 voyageurs.

Le rapport Spinetta préconisait la fermeture des plus petites gares mais la SNCF explore d’autres options pour les maintenir ouvertes. Selon France Info, une expérimentation est en cours dans 19 de ces petites gares. Ce ne sont pas des agents de la SNCF qui réalisent les tâches les plus simples mais des agents de la Poste. Des facteurs volontaires font ainsi une halte d’un quart d’heure, pendant leur tournée, pour vérifier que les équipements de la gare sont opérationnels. Le projet pilote, baptisé "Vigie halte gares", est mené dans la plus grande discrétion. Le syndicat Sud Rail, qui a révélé ce test, dénonce une "externalisation du travail des cheminots", alors que la SNCF prévoit la suppression de 1900 postes en 2019.

Nouvelle diversification pour La Poste

Ce projet, s’il est étendu au-delà de la période d’expérimentation, confirmerait la diversification des activités de La Poste, qui doit faire face à la chute du trafic du courrier. Dans les zones rurales, les facteurs peuvent être amenés à distribuer des courses ou des repas, à prendre des nouvelles des personnes âgées (l'offre payante "Veiller sur mes parents"), proposer des services bancaires,.. et même faire passer le permis de conduire. Et un consortium comprenant la division mobilité de La Poste (Beemobi) a remporté l’appel d’offres de la région Île-de-France pour un service de location longue durée de vélos électriques.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

25/12/2018 - 10h59 -

Cela évitera les gates fantôme
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle