Volvo veut bousculer le marché de l'électrique avec Polestar

Polestar, l'ancienne division performance de Volvo qui devient une nouvelle filiale de Geely, va-t-elle parvenir à se frayer une place sur le marché du véhicule électrique haut de gamme ? C'est en tout cas le pari de l'entreprise chinoise qui vient d'investir conjointement avec Volvo 640 millions d'euros afin de développer les produit, la marque et l'industrialisation de Polestar.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Volvo veut bousculer le marché de l'électrique avec Polestar
La Polestar 1 : premier modèle hybride de la filiale nouvellement indépendante de Geely.

Après l'annonce, Volvo passe à l'acte. La filiale du constructeur automobile chinois Geely, Volvo Car, a annoncé cet été que tous les modèles qu'il produirait à partir de 2019 seraient entièrement électriques ou hybrides, devenant ainsi le premier constructeur à abandonner définitivement les moteurs à combustion. Continuant sur cette voie, Volvo annonce, mardi 17 octobre, donner son indépendance à sa division performance Polestar.

Geely et Volvo investissent conjointement 640 millions d'euros afin de développer cette filiale pour qu'elle devienne "un constructeur de véhicules électriques hautes performances indépendant". Toutefois, Volvo et Polestar resteront fortement liés afin notamment de réaliser des économies. Les deux filiales de Geely pourront "tirer parti des synergies dans la mise en œuvre de technologies nouvelle génération, qui se matérialiseront par la rationalisation des achats, la mise en commun des travaux de développement et des économies d’échelle", développe Volvo.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La somme investie au lancement de Polestar va servir à financer "la phase initiale de développement des produits, de la marque et de l’industrialisation de Polestar", explique Volvo dans un communiqué. Un site Polestar va notamment être construit à Chengdu, en Chine. Le site actuellement en construction doit ouvrir ses portes mi-2018. Cela permettra à la filiale véhicule électrique de Geely de percer encore plus facilement ce marché assez prometteur : le gouvernement chinois travaille à la mise en place d'un calendrier pour arrêter la production et la vente des véhicules essence.

Polestar, un concurrent de Tesla ?

En se déclarant "constructeur de véhicules électriques hautes performances", Polestar semble se positionner sur le même segment de Tesla qui commercialise des berlines de luxe 100% électriques. Toutefois, Polestar n'est qu'au début de son développement. En parallèle de l'annonce de son indépendance, le constructeur lance son premier véhicule : la Polestar 1. Mais ce Coupé GT 2 portes, est doté d'une motorisation hybride. Pas sûr que cela soit suffisant pour tous les aficionados des véhicules électriques.

Ce véhicule électrique assisté par un moteur thermique affiche une autonomie de 150 kilomètres en tout électrique. Il dispose d'une puissance de 600 ch et 1 000 Nm de couple. La production de la Polestar 1 doit débuter mi-2019 dans la future usine de Chengdu, mais les commandes sont déjà possibles et se font uniquement en ligne.

En annonçant une Polestar 2 qui "viendra se mesurer à la Tesla Model 3", la filiale de Geely se positionne elle-même en tant que concurrent direct de Tesla. Ce modèle sera un véhicule 100% électrique de taille intermédiaire, affirme le constructeur. Mais la production ne débutera que fin 2019, d'ici là Tesla a le temps de se grignoter encore plus de parts de marché.

Léna Corot Journaliste à L'Usine Digitale

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS