L'Usine Aéro

Volvo ne désarme pas

, , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le groupe suédois Volvo renonce à vendre son activité industrielle militaire. Cette division est essentiellement portée par le fabricant de véhicules blindés Renault Trucks Defense. Soit une entité d’environ 1 500 salariés pour 500 millions d’euros de chiffres d’affaires, fortement implantée en France avec cinq sites industriels. Le vendeur ­justifie son revirement en expliquant qu’il ne voulait pas brader un actif dont le carnet de commandes est solide et les ventes en croissance. Les deux acheteurs potentiels, le groupe KNDS (né de la fusion entre le français ­Nexter et l’allemand KMW) et le groupe belge CMI, proposaient des montants nettement inférieurs à ceux espérés par Volvo. L’échec des négociations est pour l’Europe une occasion manquée de consolider son secteur des véhicules[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte