Volvo Cars lève 512 millions d'euros en vue d'entrer en Bourse

STOCKHOLM (Reuters) - Volvo Car Group, filiale du chinois Geely, a annoncé mardi avoir levé cinq milliards de couronnes suédoises (512 millions d'euros), une étape supplémentaire en vue de son introduction en Bourse.
Partager

Un groupe d'investisseurs institutionnels suédois a acheté des actions préférentielles nouvellement émises qui auront "un effet dilutif immatériel" sur cette filiale à 100% rachetée en 2010 à Ford par Zhejiang Geely Holdings, a précisé le constructeur dans un communiqué.

Les actions achetées par le fonds de pension AMF, la première caisse nationale suédoise de retraite (AP1) et la compagnie d'assurances Folksam pourraient être converties en actions ordinaires cotées.

"Il s'agit d'une nouvelle étape vers l'ambition exprimée de longue date de Volvo Cars de devenir une société cotée", ajoute le communiqué.

Avec l'amélioration des résultats de Volvo Cars, les spéculations sur une introduction en Bourse de la société se sont amplifiées au cours de cette année, bien que le groupe ait dit mi-décembre n'avoir aucun projet de cotation dans l'immédiat.

"Nous n'avons aucun projet d'IPO dans l'immédiat. C'est une question qui concerne notre propriétaire", avait déclaré à Reuters le 14 décembre un porte-parole de Volvo Cars.

La société suédoise vise une hausse de ses ventes de voitures à 800.000 unités à moyen terme, grâce notamment à la sortie de nouveaux modèles.

Volvo a vendu 473.528 voitures entre janvier et novembre 2016, soit une croissance de 7%, grâce notamment à une forte demande pour son SUV XC90, le premier modèle développé depuis son acquisition par Geely.

Le constructeur basé à Göteborg est également revenu sur les marchés obligataires internationaux cette année, avec un premier emprunt obligataire de 500 millions d'euros, suivi de sa première émission obligataire suédoise le mois dernier.

Volvo, qui a noué un partenariat avec Uber Technologies pour développer des voitures autonomes, a par ailleurs annoncé une coentreprise avec Autoliv pour concevoir des systèmes d'aide à la conduite.

(Daniel Dickson et Bjorn Rundstrom; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS