Volvo Car voit son bénéfice bondir de 71% au 1er semestre

STOCKHOLM (Reuters) - Le constructeur automobile suédois Volvo Car Group, propriété du groupe chinois Geely, a fait état mercredi d'un bond de 71% de son bénéfice au premier semestre, une forte demande en Europe ayant éclipsé le ralentissement observé en Chine.

Partager

Il a également confirmé son objectif annuel de ventes, à environ 500.000 véhicules, la croissance en Europe et l'amélioration aux Etats-Unis compensant le fléchissement en Chine.

Les ventes de voitures ont ralenti ces derniers mois en Chine, premier marché automobile mondial, sur fond d'inquiétude sur le ralentissement de la croissance et de turbulences sur les marchés boursiers.

Le groupe de Göteborg, racheté en 2010 à Ford par le chinois Zhejiang Geely, a dégagé au premier semestre un bénéfice d'exploitation de 1,66 milliard de couronnes suédoises (176 millions d'euros), à comparer au résultat de 968 millions de couronnes (102 millions d'euros) généré sur la même période un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires de Volvo Car, l'un des principaux employeurs suédois, a atteint 75,2 milliards de couronnes sur les six premiers mois de l'année contre 67,0 milliards au premier semestre 2014, soit une progression de 12,2%.

Jugeant dans un communiqué que ces résultats reflètent les efforts entrepris depuis 2010, le directeur général, Hakan Samuelsson, dit prévoir "une progression significative des bénéfices sur l'ensemble de l'exercice."

Volvo, qui reste un acteur de second rang sur un marché mondial dominé par les groupes allemands, américains et japonais, compte sur une solide croissance en Chine pour compenser les lourds investissements consacrés au développement de nouveaux modèles.

Mais il doit également progresser sur les autres marchés pour atteindre son objectif d'un quasi-doublement de ses ventes annuelles d'ici 2020, à 800.000 unités.

Hakan Samuelsson a dit tabler pour cette année sur une croissance du même ordre de grandeur que celle du marché chinois des voitures haut de gamme qu'il estime à environ 5%.

(Niklas Pollard et Johannes Hellstrom, Myriam Rivet pour le service français, édité par Marc Angrand)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - Vaucresson

Exploitation, gestion et entretien de deux établissements d'accueil du jeune enfant de la Croix Blanche et Jardy

DATE DE REPONSE 11/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS