Volkswagen veut relever le défi des voitures "propres" en Chine

par Jake Spring

Partager
Volkswagen veut relever le défi des voitures
Le constructeur Volkswagen a déclaré, mardi 18 avril, s'engager à respecter les côté de véhicules moins polluants mis en place par le gouvernent chinois

SHANGHAI (Reuters) - Volkswagen compte respecter grâce à sa propre production, sans racheter de droits à ses concurrents, les quotas qui vont être instaurés en Chine sur les ventes de voitures moins polluantes, a déclaré mardi le patron des activités du constructeur automobile allemand dans ce pays.

Dans le cadre de ses efforts pour lutter contre la pollution urbaine, la Chine est en train de passer d'une politique incitative, via des subventions à l'achat de véhicules électriques ou hybrides, à une politique restrictive avec notamment l'instauration de quotas stricts de production pour ces "véhicules à énergie nouvelle".

D'après de nouvelles règles dévoilées en septembre, les constructeurs implantés en Chine vont devoir d'ici 2018 afficher une production de véhicules à énergie nouvelle représentant 8% de leurs ventes mondiales, soit par le biais de leur propre production, soit via des crédits achetés à leurs concurrents. Cette réglementation vient compléter des normes en matière d'émissions polluantes que Volkswagen, premier constructeur automobile étranger en Chine, considère déjà comme les plus exigeantes au monde.

Volkswagen prévoit de vendre des voitures électriques à son partenaire Didi, spécialiste des véhicules de tourisme avec chauffeur, et de générer des crédits via une coentreprise avec JAC Motors, qui devrait produire environ 100.000 véhicules électriques par an sous une nouvelle marque, a déclaré son responsable pour la Chine, Jochem Heizmann, mardi à la veille des journées presse du salon de l'automobile de Shanghaï.

Illustrant la complexité du futur système, Jochem Heizmann a précisé qu'une même voiture pourrait valoir plusieurs crédits, un véhicule entièrement électrique étant mieux doté qu'un hybride.

Un constructeur réalisant des ventes annuelles d'un million de voitures nécessiterait 80.000 crédits pouvant provenir de la commercialisation de 40.000 véhicules dotés de deux crédits chacun, et un volume inférieur s'il s'agit d'électrique pur, a-t-il poursuivi à titre d'exemple.

Volkswagen a vendu l'an dernier près de quatre millions de voitures en Chine mais seulement "plusieurs centaines" de véhicules à énergie nouvelle, tous importés. Le constructeur allemand prévoit de développer la production locale de ce type d'engin et d'en vendre 400.000 d'ici 2020 et 1,5 million d'ici 2025 pour respecter les futurs quotas, a ajouté Jochem Heizmann.

Le groupe de Wolfsburg compte respecter la règle des 8% même si les autorités chinoises se montrent sensibles aux arguments des constructeurs en faveur d'un report ou d'une réduction de ces quotas, a-t-il poursuivi.

"Nous travaillons pleinement de toutes nos forces pour être en mesure de respecter ce système de quotas dès l'année prochaine", a indiqué le patron de VW Chine.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Gilles Guillaume)

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

973 - EDF RENOUVELABLES

Contrat pour l'opération-maintenance d'un parc photovoltaïque en Guyane.

DATE DE REPONSE 08/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS