Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Volkswagen lance la marque SOL destinée au marché chinois

Sylvain Arnulf , , ,

Publié le

Le groupe Volkswagen mise résolument sur la Chine. Il va créer une nouvelle marque, SOL, destinée uniquement à ce marché-clé. Son premier modèle, le SUV E20X, a été dévoilé lors du salon de Pékin.

Volkswagen lance la marque SOL destinée au marché chinois
La nouvelle marque SOL a dévoilé à Pékin son premier modèle, l'EX20X.
© Volkswagen Group

Après Moia, dédié à la mobilité, le groupe Volkswagen se dote d’une 14e marque : SOL, destinée au marché chinois. La nouvelle griffe et son premier modèle, le SUV E20X, ont été dévoilés le 24 avril lors du Salon automobile de Pékin. La marque SOL, un constructeur généraliste mais visant une clientèle jeune, est issue de la coentreprise de Volkswagen et de JAC (Jianghuai Automobile Group Corp).

Un SUV électrique de milieu de gamme

L’E20X est un énième SUV électrique sans grande personnalité, comme en sont présentés des dizaines cette semaine au salon chinois. Ses lignes rappellent le design de Seat. Normal car Volkswagen envisageait initialement de se lancer en Chine avec la marque espagnole mais les autorités locales l’en ont empêché, ce qui explique cet air de famille. Le véhicule est électrique, avec une autonomie d’environ 300 kilomètres, et dispose de nombreuses fonctions connectées et d’un assistant intelligent dopé à l’IA, comme ses concurrents locaux tels que Byton, Byd, Nio... Son mode de commercialisation devrait être innovant puisque SOL disposera d’un partenariat avec le site de vente en ligne Tmall d’Alibaba.

40 véhicules d'ici 2025

Le groupe Volkswagen, au-delà de cette nouvelle marque, entend inonder la Chine de modèles électriques dans la prochaine décennie. Ses marques vont y lancer 40 véhicules dits à "énergies nouvelles" dans les sept à huit prochaines années. La plupart seront produites sur place : Volkswagen entend fabriquer des véhicules électriques dans six usines chinoises d’ici 2021. Cela fait déjà trente ans que le groupe allemand est présent dans le pays, mais il compte bien passer à la vitesse supérieure. Il dispose de co-entreprises avec de nombreux acteurs locaux, comme Faw Group et Saic.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle