Volkswagen accusé d'avoir contourné les règles antipollution aux Etats-Unis

L'Agence fédérale de protection de l'environnement (EPA) affirme que VW a équipé ses modèles diesel Volkswagen et Audi des années 2009 à 2015 d'un logiciel permettant de contourner les tests d'émission de certains polluants atmosphériques.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Volkswagen accusé d'avoir contourné les règles antipollution aux Etats-Unis

Volkswagen a ordonné l'ouverture d'une enquête externe à la suite d'accusations portées par les autorités américaines chargées de la protection de l'environnement, a déclaré son président du directoire dimanche, se disant "sincèrement navré" de cet incident.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les Etats-Unis et l'Etat de Californie ont accusé vendredi le constructeur automobile allemand d'avoir délibérément contourné les règles en vigueur en matière de lutte contre la pollution atmosphérique et l'ont menacé d'amendes susceptibles d'atteindre 18 milliards de dollars (15,8 milliards d'euros).

L'Agence fédérale de protection de l'environnement (EPA) affirme que VW a équipé ses modèles diesel Volkswagen et Audi des années 2009 à 2015 d'un logiciel permettant de contourner les tests d'émission de certains polluants atmosphériques.

"Je suis à titre personnel sincèrement navré que nous n'ayons pas été à la hauteur de la confiance de nos clients et du public", a dit Martin Winterkorn dimanche. "Volkswagen a ordonné une enquête externe à ce sujet."

Le dispositif incriminé permettait aux véhicules en question d'émettre jusqu'à 40 fois plus d'émissions que le seuil autorisé pour préserver la santé publique, avait expliqué vendredi Cynthia Giles, une responsable de l'EPA, à la presse.

"Pour faire simple, ces automobiles étaient équipées d'un logiciel qui coupait le mécanisme de contrôle des émissions en circulation normale et l'activait lorsqu'elles subissaient un test d'émission", avait-elle précisé.

L'enquête concerne 500.000 véhicules et les amendes encourues pourraient atteindre 37.500 dollars par véhicule, avait observé l'EPA, ajoutant que les voitures ne devaient pas faire l'objet de rappels à ce stade.

"Nous ne tolérons, et ne tolèrerons, aucune infraction de quelque nature que ce soit à nos règles internes et à la loi", a ajouté Winterkorn, précisant que VW coopérait pleinement avec les autorités compétentes. Il n'a pas dit qui était chargé de l'enquête externe.

Avec Reuters (Chritoph Steitz, Wilfrid Exbrayat et Juliette Rouillon pour le service français)

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
SUR LE MÊME SUJET
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS