Volkswagen dément de possibles suppressions de postes avec le passage à l'électrique

La concurrence de nouveaux acteurs comme Tesla sur le marché automobile allemand, amène Volkswagen à accélérer ses projets de transition vers l'électrique. Mais le groupe dément une information selon laquelle cette transformation pourrait entraîner 30 000 suppressions de postes.

Partager
Volkswagen dément de possibles suppressions de postes avec le passage à l'électrique
La concurrence de nouveaux acteurs comme l'américain Tesla sur le marché automobile allemand a amené Volkswagen à accélérer ses projets de transition vers l'électrique. /Photo d'archives/REUTERS/Swen Pfoertner

Tesla a ouvert ses portes au public les portes de son usine d'assemblage près de Berlin (Allemagne). Une illustration concrète de la concurrence croissante qui touche les acteurs traditionnels de l'automobile, tels que Volkswagen. Face à ces nouveaux acteurs de l'électrique, le géant de Wolfsburg accélère ses travaux pour ne pas se faire doubler.

« Il ne fait aucun doute que nous devons nous pencher sur la compétitivité de notre usine de Wolfsburg [le siège du groupe qui emploie plus de 50 000 personnes, ndlr] face aux nouveaux acteurs », a réagi Michael Manske, porte-parole de Volkswagen, en référence à Tesla et à de nouveaux constructeurs chinois qui font leur entrée en Europe. « Tesla définit de nouvelles normes de productivité et d'échelle à Grünheide », la grande usine du constructeur créé par Elon Musk en Allemagne, a-t-il ajouté.

Cette « gigafactory », en cours de construction, devrait produire à pleine capacité entre 5 000 et 10 000 voitures par semaine, le double de la production totale de véhicules électriques allemandes en 2020. A Wolfsburg, Volkswagen produira sa prochaine berline électrique à partir de 2026.

30 000 suppressions de postes ?

Michael Manske a démenti une information du quotidien Handelsblatt selon laquelle le président du directoire du groupe allemand aurait déclaré lors d'une réunion du conseil de surveillance en septembre que la transition vers l'électrique pourrait entraîner la suppression de jusqu'à 30 000 postes. « Le débat est en cours avec déjà beaucoup de bonnes idées. Il n'y a pas de scénarios concrets », a-t-il ajouté.

Un porte-parole du comité d'entreprise de Volkswagen a déclaré que, bien qu'il ne souhaitait pas commenter les spéculations sur les propos d'Herbert Diess, « la suppression de 30 000 postes est absurde et sans fondement ».

Introduction en Bourse

Volkswagen envisage par ailleurs une introduction en Bourse de son activité de recharge des véhicules électriques en plus du projet d'IPO de la division batteries, a déclaré mercredi son directeur de la technologie à Manager Magazin. Thomas Schmall y déclare que rien n'a encore été décidé et qu'il faudrait probablement jusqu'à deux ans avant que les nouvelles entreprises soient créées et prêtes pour le marché boursier.

Avec Reuters (Reportage Zuzanna Szymanska et Victoria Waldersee; version française Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Dessinateur-Projeteur F/H

ORANO - 22/01/2023 - CDI - Montigny-le-Bretonneux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

72 - Le Mans

Maîtrise d'oeuvre pour la rénovation des bâtiments A et F au 185 rue Henri Champion

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS