Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Volkswagen à fond sur la voiture connectée et l'autopartage

Julie Thoin-Bousquié , , ,

Publié le

Le constructeur allemand va lancer une offre d'autopartage à Berlin. Au total, Volkswagen compte investir 3,5 milliards d'euros dans le numérique d'ici 2025. 

Volkswagen à fond sur la voiture connectée et l'autopartage
Volkswagen va lancer un service d'auto-partage avec 1500 e-Golf.
© Volkswagen

Volkswagen avance ses pions sur le créneau de l’auto-partage. Depuis Berlin, le constructeur allemand a annoncé jeudi 23 août le déploiement d’un nouveau service, "We Share". 1500 e-Golf – la déclinaison électrique de la célèbre compacte – seront disponibles dans la capitale allemande dès le "deuxième trimestre 2019". 500 citadines e-up! devraient être déployées dans un deuxième temps, sans plus de précision sur la date.

"Berlin est un marché idéal et offre un gros potentiel. Beaucoup de personnes ayant déjà testé des offres de car-sharing vivent sur place, et leur nombre ne cesse de croître", a justifié Jürgen Stackmann, membre du board de Volkswagen en charge des ventes et du marketing. Face à lui, le groupe allemand aura de sérieux compétiteurs, puisque Daimler et BMW, qui ont fusionné leurs services Car2Go et DriveNow, font partie des mieux implantés. Le Français PSA a d’ailleurs pris le parti de se retirer de Berlin fin 2017, cinq ans après le lancement de son service d’auto-partage.

Pas de quoi décourager toutefois le constructeur de Wolfsburg, qui prévoit une expansion de "We Share" dans un premier temps en Allemagne. Le déploiement dans des "villes de plus d’un million d’habitants" dans le reste de l’Europe et en Amérique du Nord ne devrait pas intervenir avant 2020. Dans un communiqué, le directeur de la filiale Mobilité urbaine, estime que la croissance des services de véhicules à la demande en Europe devrait "atteindre un rythme annuel de 15%".

3,5 milliards d’euros dans le numérique

Ce faisant, le groupe se lance dans la création d’un écosystème de services, "Volkswagen We", dont "We Share" sera un des composants. En mai, Volkswagen avait annoncé la concrétisation de son projet pilote "We Deliver". L’objectif est de permettre la livraison directement dans le coffre de la voiture du destinataire. A l’époque, plus de 1200 livraisons avaient été réalisées grâce à ce système, à Berlin.

Au total, Volkswagen investira 3,5 milliards d'euros d'ici 2025 dans le numérique. Pour connecter ses véhicules, le groupe a par ailleurs indiqué travailler sur un nouveau système d'exploitation baptisé "vw.OS". Celui-ci devrait être intégré dans les modèles électriques de la marque éponyme du groupe à compter de 2020.

Pour faire tourner ce système, Volkswagen travaille à une toute nouvelle architecture électronique, capable de supporter la mise à jour à distance ou des fonctionnalités de véhicule autonome. "Nous serons à l’avenir une entreprise spécialiste du hardware et du software", a insisté Michael Jost, en charge de la stratégie pour la marque Volkswagen. Une mutation qui suppose à la fois une transformation en interne, et la mise en place de partenariats avec des acteurs spécialisés, ont précisé les responsables du constructeur.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle