Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Volkswagen a eu raison des résistances de Porsche

, , , ,

Publié le

Le premier constructeur automobile européen va s’emparer de 42% de Porsche, pour 3,3 milliards de dollars. Naissance d’un mastodonte.

Volkswagen a eu raison des résistances de Porsche © Reuters

mis à jour le 14/08/09 à 17h15
Au terme du plan de rachat validé jeudi par les conseils de surveillance des deux entreprises, Volkswagen va racheter d’ici à la fin de l’année 42% de Porsche AG, la branche de construction de voitures de sports du groupe, actuellement filiale à 100% de Porsche Automobil Holding SE. L’opération sera réalisée sous la forme d’une augmentation de capital de 3,3 milliards d’euros. Pour financer son investissement, Volkswagen envisage lui-même l’émission de nouvelles actions préférentielles au premier semestre 2010.

L'émirat du Qatar, qui était en négociations avec Porsche pour participer à l’augmentation de capital, va racheter 10% des actions ordinaires détenues dans Porsche par les actionnaires familiaux et reprendre la majorité des options que possède Porsche dans le groupe Volkswagen. On ne connaît pas la part que les familles Porsche et Piëch, qui contrôlaient Porsche SE et étaient les premiers actionnaires de Volkswagen, conserveront dans le groupe.

Porsche AG a été valorisée 12,4 milliards d’euros, soit un peu plus que le montant de sa dette estimée à environ 10 milliards d’euros. La vente de la holding Porsche SE, qui comprend les activités commerciales de l’entreprise, est également prévue d’ici à 2011.

Le directeur général de Volkswagen Martin Winterkron, prend les mêmes responsabilités chez Porsche SE. Le Land de Basse-Saxe, qui détient environ 20% du capital de Volkswagen, ce qui en fait le deuxième actionnaire, pourra continuer à nommer deux membres au conseil de surveillance et conserver sa minorité de blocage.

La constitution d’un « groupe intégré » devrait être finalisée en 2011. Ls dix marques resteront néanmoins indépendantes, et le siège de Porsche sera maintenu à Zuffenhausen. Le chiffre d'affaires global de la nouvelle entité, sur la base des chiffres de 2008, totalise 120 milliards d'euros pour 6,4 millions de véhicules vendus. Au plan des synergies industrielles, il existe déjà des accords. La Porsche Panamera qui doit sortir en septembre sera notamment produite en partie par Audi, marque du groupe VW. 

Reste, pour que l’opération soit définitivement bouclée, à ce que des détails relatifs à la future organisation structurelle soit précisés, et à ce que les créanciers de Porsche approuvent l’accord.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle