Vol de cadenas à l’EPR de Flamanville, EDF porte plainte

EDF a déposé plainte contre X à la suite de la disparition de cadenas sur des armoires du contrôle-commande de l’EPR de Flamanville.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Vol de cadenas à l’EPR de Flamanville, EDF porte plainte
Nouveaux soucis pour l'EPR de Flamanville (Manche)

Un acte malveillant, c’est comme cela qu’EDF décrit, dans un communiqué, la disparition de cadenas qui permettent de fermer des armoires qui contiennent les matériels informatiques du contrôle-commande de l’EPR de Flamanville (Manche). Le contrôle-commande est constitué de l’ensemble des systèmes qui permettent de piloter une installation nucléaire. Son intégrité est donc cruciale pour la mise en service du nouveau réacteur nucléaire qu’EDF prévoit toujours pour début 2019, malgré les problèmes à répétitions. Elle ne serait pas compromise. Les scellés mis en place à l’intérieur des armoires étant intacts. Et les armoires contenant les matériels informatiques du contrôle commande de protection de la chaudière nucléaire ne sont pas concernées par cette disparition.

La sureté pas compromise

Le 5 mai 2018, EDF a néanmoins déposé une plainte contre X auprès de la gendarmerie des Pieux et informé l’ensemble des autorités compétentes. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de cet événement, explique EDF, qui indique avoir également lancé un audit de l’intégrité du contrôle commande. L’électricien assure que "cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La sûreté est en revanche affectée par les écarts de qualité des soudures sur le réseau primaire de chaleur, constaté par EDF en mars et avril dernier. L'Autorité de sûreté nucléaire avait indiqué le 28 février qu'EDF ne serait pas autorisé à démarrer le réacteur EPR de Flamanville, en Normandie, tant que les solutions proposées pour résoudre le problème de soudures n'auraient pas été validées.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS