Voitures électriques et véhicules autonomes dans les villes en 2030

Les véhicules électriques pourraient représenter 60% du parc automobile d'ici 2030 dans les grandes agglomérations à hauts revenus de la planète, selon une étude du cabinet de conseil McKinsey et de Bloomberg New Energy Finance (BNEF). Cette étude précise que cette tendance est due aux normes plus strictes sur les émissions polluantes, à la baisse des coûts technologiques et à l'engouement des consommateurs.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Voitures électriques et véhicules autonomes dans les villes en 2030
Les véhicules électriques pourraient représenter deux tiers du parc automobile d'ici 2030 dans les grandes agglomérations à hauts revenus de la planète du fait de normes plus strictes sur les émissions polluantes, d'une baisse des coûts technologiques et de l'engouement des consommateurs, montre une étude du cabinet de conseil McKinsey et de Bloomberg New Energy Finance (BNEF). /Photo d'archives/REUTERS/Neil Hall/

Les véhicules électriques pourraient représenter 60% du parc automobile d'ici 2030 dans les grandes agglomérations à hauts revenus de la planète, selon une étude du cabinet de conseil McKinsey et de Bloomberg New Energy Finance (BNEF). Plus globalement, le rapport affirme que la consommation de carburant due aux véhicules devrait chuter de 75%.

Les normes plus strictes sur les émissions polluantes, la baisse des copûts technologiques et l'engouement des consommateurs pour les véhicules électriques contribuent fortement à affirmer cette tendence. Le coût d'un "pack" de batteries lithium-ion a chuté de 65% en cinq ans, pour tomber l'an dernier à 350 dollars (317 euros) le kilowatt/heure, contre 1.000 dollars en 2010. Il devrait tomber à moins de 100 dollars dans les dix ans à venir, selon l'étude.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Augmentation de 25% des déplacements due aux véhicules autonomes

Toutefois, la popularité croissante des véhicules électriques n'est pas sans risque pour le secteur automobile, ajoute-t-elle. "Le secteur automobile est confronté à un avenir qui pourrait différer sensiblement de son passé et pourrait devoir envisager d'évoluer d'un modèle basé sur la seule propriété du produit à celui d'un prestataire de services de transport", poursuit l'étude. Les stations-service, quant à elles, devraient songer à rentabiliser leurs actifs en accueillant, entre autres choses, des bornes de recharge, des activités de distribution et des services pour les flottes.

Le rapport ajoute que dans certaines avec des habitants aux revenus élevés logeant en banlieues, le véhicule autonome pourrait fortement se développer d'ici 2030. Ces villes connaitraient une augmentation des déplacements véhiculés de 25%, dus notamment au développement des véhicules autonomes.

Retrouvez notre dossier "Automobile : bientôt sans les main"

Léna Corot avec Reuters

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS