Voiture électrique : Renault et Nissan s'allient à Acciona en Espagne

Visant la primauté mondiale dans la commercialisation en masse de véhicules zéro émission, le duo franco-nippon a signé un accord avec Acciona, un opérateur de réseau électrique en Espagne. Le même jour, le gouvernement de ce pays dévoilait un plan ambitieux en faveur de cette nouvelle génération de voitures.

Partager

A son tour, l’Espagne se met à l’heure de la mobilité électrique. L’Alliance Renault-Nissan a signé un accord, le mardi 30 mars, avec Acciona, un puissant opérateur de réseau électrique privé. L'objectif est de tisser un réseau de recharge des batteries compatible avec les véhicules électriques que Renault et Nissan envisagent de commercialiser en Espagne. Sur son site web, Acciona précise: «Nous fournirons aux usagers une énergie renouvelable, dépourvue d’émissions polluantes, offrant les services de base en matière de recharge, avec des informations sur l’emplacement des points de recharge insérées dans le système de navigation des véhicules.»

250.000 voitures électriques d'ici à 2014

Faut-il y voir une coïncidence? Le même jour, le gouvernement espagnol, à l’issue d’un conseil des ministres, dévoilait les grandes lignes d’un plan national en faveur de la voiture électrique, avec l’octroi de financements atteignant près de 600 millions d’euros. Ce plan prend en compte aussi bien les intérêts des industriels que ceux des spécialistes des infrastructures de recharge des batteries.

Le gouvernement souhaite qu’à l’horizon 2014 la flotte espagnole de voitures électriques comprenne au moins 250.000 unités. La vice-présidente du gouvernement, Maria Teresa Fernandes de la Vega, a laissé entendre que les acheteurs de véhicules électriques pourraient recevoir des aides allant jusqu’à 7000 euros.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

USINES A VALLADOLID ET A BARCELONE

Un tel plan mûrissait depuis quelques mois : en octobre 2009, des informations (dont le magazine Auto Plus s'était fait l'écho) avaient filtré, sur le projet de Renault d’assembler, dans son site industriel à Valladolid, la Twizy Z.E, un des quatre modèles de véhicules électriques développés par la marque au losange. Nissan, quant à lui, possède une usine à Barcelone. Il y a quelques jours, le constructeur nippon avait annoncé qu’il produirait à partir de 2013 la Leaf, figure de proue de sa gamme de voitures électriques, dans son usine britannique de Sunderland.

L’Alliance Renault-Nissan vise la première place mondiale pour la commercialisation en masse de véhicules zéro émission. La route du succès passe tout naturellement par l’Espagne... et la Grande-Bretagne, entre autres marchés.


%%HORSTEXTE:%%
0 Commentaire

Voiture électrique : Renault et Nissan s'allient à Acciona en Espagne

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS