L'Usine Auto

Voiture électrique auto-rechargeable : vers l’infini et au-delà !

Pierre Monnier , ,

Publié le

EVX développe un nouveau modèle de voiture électrique. En association avec l’Université de Swinburne de Melbourne, la start-up australienne compte incorporer des panneaux solaires sur son véhicule afin de le recharger lors de son utilisation. En théorie, cette voiture pourrait rouler... indéfiniment.

L'Immortus n'est pour l'instant qu'une conception 3D (Source : EVX Ventures)

Fini les jauges d’énergie, l’Immortus n’en a pas besoin et pour cause. La voiture électrique développée par la start-up australienne EVX se rechargera toute seule. En ajoutant des panneaux solaires sur les faces supérieures de son véhicule, l’Immortus pourra rouler et accumuler de l’électricité en même temps. Pour réaliser ce projet, EVX s’est associé à l’équipe de recherche et développement de l’université technologique de Swinburne, l’une des plus avancées en termes de véhicule électrique.

L’autonomie n’est plus un problème

L’immortus n’existe qu’en conception 3D pour le moment. EVX a annoncé avoir détaillé son cahier des charges. Le véhicule sera un roadster en matériaux composites de 550 kilos. L’aérodynamisme sera un point clé de la conception. Les roues seront cachées par la carrosserie pour réduire les prises au vent. La voiture électrique pourra atteindre les 150 km/h et passera de 0 à 100 km/h en moins de sept secondes, au même titre qu’une Renault Clio ou une Volkswagen Golf des années 2000.

La question de l’autonomie ne se pose plus. Sous les 60 km/h, l’énergie fournit par les panneaux solaires (7 m² disposés sur la voiture) suffit à alimenter la batterie de 10 kWh. Ainsi, la voiture devient autonome et ne dépend plus d’aucune contrainte. Sauf la météo. Toutefois, si l’on est pressé ou si l’on conduit sous la pluie, la batterie permettra, selon EVX, de rouler 550 kilomètres à une vitesse moyenne de 85km/h.

La société espère regrouper assez de fonds pour construire un prototype pour la fin 2016. EVX ne mettra sur le marché qu’une centaine d’exemplaire de l’Immortus qu’il proposera à environ 330 000 euros. D’ici là, la voiture sera présentée dans un modèle à échelle réduite au salon SEMA à Las Vegas en novembre.

 

Pierre Monnier

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

15/09/2015 - 06h08 -

Non, ca peut marcher, le point "Sous 60 km/h, ... 10 kWh" est mal formule. Il faut aller sur le site du constructeur potentiel http://www.evxventures.com/the-immortus.html. Sous 60 km/h par temps ensoleille, la puissance solaire suffit a propulser la voiture, sans faire appel a la batterie de 10 kWh, car la puissance disponible (et ils mentionnent bien un rendement des cellules de 22%) est suffisante. Selon eux, une energie stockee de 10 kWh permet de faire parcourir a la voiture 550 km a 85 km/h, c'est a dire que la voiture necessite une puissance de 10 kWh * 85/550=1,54 kW (soit 2 CV!) pour rouler a 85 km/h ou, autrement dit, consomme 1,82 kWh aux 100 km a 85 km/h. Est-ce plausible? Il semble que oui; le constructeur potentiel est australien et ne ferait que realiser une voiture de serie a partir de technologies de pointe testees lors du "World Solar Challenge" qui a lieu la-bas tous les 2 ans, ou les universites, ecoles d'ingenieurs, laboratoires du monde entier (MIT, EPFL et autres...) s'affrontent pour faire parcourir 3000 km le plus rapidement possible a des vehicules solaires de differentes categories. Or, on peut voir sur le site de ce challenge, a cette page http://www.worldsolarchallenge.org/team_info/2015_classes/cruiser_class, une categorie de vehicules "Cruiser class", qui ressemble etrangement au modele presente et pour laquelle un vehicule a parcouru, en 2013 "...inaugural event in 2013 which saw a four-seater family car travel over 3000Km with an external energy input of just 64kWh"; 64 KWh pour faire 3000 km pour un modele "familial a 4 places", c'est tout a fait coherent avec une autonomie de 550 km pour 10 kWh pour un modele "sport", ce qui doit se comprendre ici non comme "sportif" au sens Ferrari-Lamborghini-..., mais comme "on enleve tout ce qui n'est pas indispensable" pour que la voiture soit le plus optimisee possible. Si l'on se base sur les 2 sites (et encore une fois, le World Solar Challenge n'est pas une fumisterie mais tout ce qu'il y a de plus officiel), les technologies existent depuis au moins 2 ans, elles coutent cher mais ce constructeur se propose d'en faire un modele de serie pour multimillionaires pret a debourser... combien deja, 330.000 euros? Quand meme...
Répondre au commentaire
Nom profil

12/09/2015 - 10h48 -

ça ne peut pas marcher, avec les performances des capteurs solaires actuels.
Puissance du soleil 1,5kW/m2
Puissance sur 7m2 : 10kW (effectivement c'est ce que suggère l'article, sans le dire explicitement.
Rendement des capteurs : 20 à 30% au mieux.
Conclusion, le système ne fournit que 2 à 3 kW, et non 10kW.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte